Ce jeu est sorti le 24 déc. 2008, et a été ajouté en base le 25 nov. 2008 par 20.100

édition 2008
Par Kevin Wilson
Édité par Fantasy Flight Games
Distribué par Millennium

Standalone

Un mouton électrique, deux moutons électriques, trois moutons...

Android est un gros jeu. Ca, on le sait, et on n'est pas déçu.
Android est un jeu avec tout plein de beau matériel. Ca aussi, il est difficile de passer à côté sans s'en rendre compte.
Android est un jeu à la thématique forte. Euh... oui, si on veut...
Android est un jeu d'enquête. En partie...

Android, ce n'est pas Cluedo. Pas du tout. C'est un jeu complexe à apprendre, et complexe à jouer. Pas tant au niveau des règles que par le nombre d'éléments que l'on manipule: les indices et les preuves, les conspirations, les intrigues personnelles, les cartes twilight... autant d'objectifs sur lesquels il faudra garder un oeil afin de ne pas se laisser dépasser par les événements.

Android est un jeu de Kevin Wilson, qui a aussi commis Descent et Horreur à Arkham (la nouvelle version sortie en 2005). Il présente des points communs au niveau de la richesse de l'univers qui sert de background, de la richesse du matériel, de la richesse des règles... et de la durée des parties.
Mais là où Android prend le risque de décevoir les amateurs de ces deux autres jeux, c'est que l'intégration du thème dans la mécanique n'y est pas aussi forte.

Certes, on sent que le système de jeu a été créé avec l'univers en tête. Mais force est de constater que l'on peut y jouer sans le prendre en considération plus que ça, chose qui était impossible dans Descent et Horreur à Arkham où les deux sont bien plus étroitement liés. Un petit exemple: le vainqueur est désigné par l'accumulation du plus grand nombre de points de victoire, chose assez inédite chez cet auteur... Android devient alors, et je cite un de mes joueurs au sortir de sa partie de découverte : "un jeu d'optimisation de déplacement et de pose de pions".
C'est quand même un peu réducteur, mais pas entièrement faux...

Personnellement, ce qui me fait apprécier ce jeu, c'est que le matériel me suffit pour y croire. Mais je suis un bon public, et la cible idéale pour un jeu s'inspirant même un peu librement de Blade Runner. Ou d'autres références SF et/ou Cyberpunk auxquelles les allusions plus ou moins dissimulées ne manquent pas.

Maintenant pourquoi la comparaison avec Cluedo n'est-elle pas appropriée ? Dans Android, tout commence par un meurtre. Mais à partir de là, il faut comprendre que le jeu ne désigne pas un unique meurtrier qu'il va falloir démasquer. Chaque joueur va avoir son propre coupable, forcément différent de celui du voisin. Il va donc falloir manipuler les preuves de façon à faire condamner son propre coupable. Comment ça c'est pas éthique ? Qui vous dit que c'est le vôtre de suspect qui est réellement le coupable ?

Que dire d'autre ? On pourrait parler des intrigues personnelles et des cartes twilight. Celles-ci sont propres à chaque détective, et il faudra donc jouer de façon radicalement différente selon le personnage que l'on aura... Mais il est difficile d'en dire plus sans expliquer la règle en détail.

En conclusion, Android est un bon jeu, mais il ne ressemble à rien de connu, un véritable OLNI ("objet ludique non identifié"). Il surprendra à coup sûr, en bien ou en moins bien. Je ne peux que conseiller l'essai avant l'achat, tout en encourageant cet essai si vous êtes un tant soit peu amateur de ce genre d'univers.
Je le réserverai malgré tout aux anglophones, tant qu'une version française ne sera pas disponible.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default