Palazzo

Palazzo

Édition 2005
Par Reiner Knizia
Illustré par Claus Stephan
Édité par Ravensburger et Alea
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
18,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu

Un menu simple et raffiné !

10,0

Palazzo est l’exemple parfait du type de jeu que j’apprécie tout particulièrement.
Les règles sont relativement simples tout en étant subtiles.
Le matériel est élégant et agréable à l’œil.
Les parties sont assez rapides (environ 1 heure) et paraissent même subjectivement plus courtes tant le jeu est prenant…
Le jeu reste intéressant quelque soit le nombre de joueurs (de 2 à 4).
Le rythme entre les tours est nerveux.
Le prix de vente est léger.
Une recette qui paraît classique mais dont les ingrédients ne se retrouvent finalement pas si souvent réunis au complet dans les jeux. La bonne cuisine serait-elle si difficile à faire ou manquerait-on de grands Chefs ?

Les mécanismes incorporent un peu de bluff, des enchères, une gestion de son argent ainsi qu’une dose remarquablement bien dosée de hasard (tirage des cartes monnaie et des tuiles bâtiment). Certains puristes pourront le trouver trop hasardeux. D’autres comme moi y verront plus une gestion à court terme et un jeu d’opportuniste très excitant.
On est souvent tiraillé entre acheter une ou plusieurs tuiles au dépôt ou tenter les enchères sur un lot bien fourni d'une carrière… Si on achète trop tôt, on se retrouve hors circuit à la prochaine enchère. Si on achète trop tard, on risque de laisser filer « la » tuile convoitée.
On doit à chaque tour choisir entre se ré-approvisionner en argent frais ou construire. Un mécanisme qui rappelle bien sûr le célèbre Alhambra mais aussi indirectement Les Aventuriers du Rail. Pour les mêmes raisons, le rythme est aussi tendu que dans ce dernier mais beaucoup plus fluide que celui d’Alhambra.
Les tours de jeu rapides et sans temps morts ainsi que la richesse tactique des mécanismes font de Palazzo un jeu très agréable à pratiquer.
On peut s’attacher à construire ses bâtiments harmonieusement (avec un seul matériau) ou de façon plus anarchique en se focalisant seulement sur le nombre de fenêtre. On peut encore miser sur le nombre de bâtiment ou s’appliquer au contraire à construire moins mais plus haut…
Les possibilités de gagner des points de victoire sont diverses et conduisent à disposer devant soi, selon sa stratégie, un ensemble de bâtiments souvent très différent des concurrents. On a alors l’impression de jouer un peu à l’architecte et le rendu sur la table est du plus bel effet.

Que peut-on alors reprocher à Palazzo ?
Pas de jeu à 5 ou 6 ! Faut-il être 10 autour d’une table pour prendre son pied dans un jeu ?
Trop simple ! Faut-il se torturer l’esprit pour apprécier un jeu à sa juste valeur ?
Palezzo est un jeu qualifié de « moyen » par les initiés mais qui dépasse allégrement la moyenne pour le plaisir qu’il procure et cela dés la première partie.

Reiner Knizia est décidément un fin cuisinier dont j’apprécie les plats délicieusement épicés et légers à digérer…

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default