Andor
Ce jeu est sorti le 25 sept. 2012, et a été ajouté en base le 15 août 2012 par Elyshan

édition 2012
Par Michael Menzel
Illustré par Michael Menzel
Édité par IELLO et Kosmos
Distribué par IELLO

Standalone 2 extensions 4 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Un livre dont vous êtes le héros sur plateau

Andor c’est un peu comme un extraterrestre que vous rencontreriez.

Un jeu à contre-courant de ce qui se fait actuellement, un jeu dont on a l’impression qu’il vous fait plonger dans le passé, à une époque où les jeux étaient très linéaires, joliment illustrés, mais sans vraie renouvelabilité d’une partie à l’autre.

Le jeu est beau et très immersif, de ce point de vue c’est une réussite, on prend plaisir à découvrir les légendes, contées un peu comme des histoires façon livres dont vous êtes le héros. Au fur et à mesure de votre avancée dans l’histoire, celle-ci évolue. (Même si on doute de l’intérêt de faire lire 4/5 cartes au narrateur pour la mise en place du jeu… Il aurait été plus simple de tout mettre sur une seule feuille.)

Malheureusement, passé les légendes incorporées, on se rend compte que le jeu ne ressortira pas de son étagère car il n’y a pas d’effets de surprises réel, les légendes se déroulant toujours de la même façon, les monstres se déplaçant toujours de la même façon, dans la même direction du coup tout en devient prévisible. A l’ancienne donc…

Pour pallier en partie ce problème, il aurait été bien vue par exemple qu’il existe plusieurs plateaux de jeu, ou que la carte de celui-ci puisse être modulable, ce qui aurait changé pas mal de chose.

On sera séduit le temps de faire les 5 légendes proposées dans la boite, mais après ? On n’aura plus envie de les refaire car tout est hyper dirigiste et tracé d’avance, l’effet de surprise n’existant plus C’est ce manque de renouvelabilité des parties qui pénalise le jeu.

Le jeu n’est pas mauvais pour autant, mais cette impression de « produit jetable » nuit. Acheter un jeu juste pour faire 4/5 parties maximum ça ne donne pas envie. On en a vite fait le tour.

Son vrai point fort par contre réside dans l’aspect coopératif entre les joueurs. Cette coopération est impérative pour réussir les légendes.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default