Orléans
Par Reiner Stockhausen
Illustré par Klemens Franz
Édité par Matagot
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
49,90 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Un kubenbois moyenâgeux, messire. Goûtez-y donc, c'est du bon !

9,5
Bonjour à tous,
J'ai lu et relu beaucoup d'avis sur ce jeu avant de me lancer.
Pourquoi ? Parce que je ne suis pas un super fan des jeux de pure stratégie. Ce n'est juste pas mon truc. Ou alors, le thème doit m'emporter, et là je fais l'effort, même si c'est pour me faire écharper par un amateur du genre. Ou bien encore, il doit y avoir une sorte de vibration déstabilisante dans la mécanique juste suffisante pour apporter du suspense et d'imprévu.
Quel drôle de mélange n'est ce pas ?
Et pourtant, il y en a des jeux comme ça, et à mon humble avis, Orléans en fait parti.
Oui, il y a une belle mécanique, très simple d'accès mais avec une jolie profondeur stratégique. Et puis il y a le côté déstabilisant du système "bag building", contrebalancé très intelligemment je trouve par un système "d'évacuation" des jetons encombrants. Alors là, pour comprendre ce que je viens d'écrire, il va falloir un minimum d'explications.
Ce jeu est basé sur un système d'activations déclenchées par des personnages (jetons) ayant chacun leur fonction (artisan, chevalier, érudit, etc.). au départ, vous n'avez que 4 personnages de base. Chaque jeton personnage permet un type d'action sur les plateaux de jeu en l'y plaçant sous certaines conditions (attention, grande table obligatoire). En avançant dans le jeu, vous allez déverrouiller d'autres jetons personnages qui vont venir s'ajouter à votre équipe, de nouvelles actions par l'achat de tuiles permettant d'utiliser de manière plus rentable vos jetons personnages, et avancer vers la victoire (peu-être). Vous allez accumuler des jetons personnages spécialisés jusqu'à en avoir un bon paquet. Mais le "truc" du jeu, c'est qu'à chaque tour, vous allez devoir piocher un nombre limité de jetons personnages ("piger" en québécois) au hasard dans le sac en espérant obtenir ceux qui sont utiles au tour qui vient... Ca, c'est la grosse claque pour les calculateurs. Mais ce côté très hasardeux peut-être (doit être) compensé par l'envoi des jetons moins utiles et en trop à certains moments de la partie dans un espace prévu à cet effet (la mairie) : optimisation avec un petit gain au passage (en monnaie, voir plus !). Le sac se vide donc pour ne conserver que les jetons dont on a vraiment besoin et limiter ainsi la malchance au tirage (ça je connais, c'est ma spécialité). Et ça fonctionne vraiment bien ! Le tout, avec un tirage d'événements à chaque tour, dont le nombre est connu au départ, et vous avez un très bon jeu de gestion, très bien thématisé, où des événements aléatoires, viennent pimenter la partie.
je recommande très chaudement, pour ceux qui vont aimer la boîte de base, de se procurer la grosse extension qui ajoute un ensemble de scénarios jouables en coop, en solo, en duel un contre un, etc. Avec un max de magnifique matériel. Là, c'est vraiment top !

Un moins pour la mise en place qui est un peu longue, sauf si vous avez "pimper" votre boîtes avec des petits logements pour les jetons. Et puis il faut beaucoup de place pour poser tout le matériel...

Bon jeu à toutes et tous.
Vincent

Commentaires

Default