Ce jeu est sorti le 16 mai 2006, et a été ajouté en base le 30 janv. 2006 par Monsieur Phal

édition 2006
Par Bruno Cathala et Ludovic Maublanc
Illustré par Julien Delval
Édité par Days of Wonder
Distribué par Asmodée

Standalone

Un joli petit jeu familial, d'initiation à des jeux plus complexes

Cléopatre est un jeu intéressant en cela qu'il constitue un maillon intéressant pour les plus jeunes vers les jeux à "ressource".

La mécanique d'obtention des ressources est simple, simplissime et repose sur une partie de calcul, et une partie de hasard puisque la moitié des cartes sont cachées. Et ces cartes cachées peuvent être vraiment déterminantes quand elles permettent de choisir ses ressources comme un trompe-l'oeil par exemple, ou un vizir : on n'est pas dans Agricola.

Mais le principe reste là : on accumule des ressources au mieux pour pouvoir construire.
La construction est superbe, et très bien conçue : les décors peuvent avoir des effets dans leur ordre de construction, et il faut un minimum réfléchir avant de donner à l'autre l'opportunité de gagner plein de sous en construisant sa porte à côté de vos murs.
Minimum, car le mécanisme n'est quand même pas compliqué à saisir, mais il est quand même présent : c'est en cela que je trouve que ce jeu est un maillon "d'initiation" du jeune public à des jeux plus complexes.

Quant à la mécanique de corruption, elle est quand même ingénieuse. Car si personne ne commence à se corrompre, tout le monde hésitera à le faire sous peine de mort. Mais un joueur, même un seul, commence à abuser de la corruption, alors le premier qui le "suivra" aura de grande chance de l'emporter, et du coup, tout le monde a intérêt à se corrompre jusqu'au cou.
La corruption donne la victoire, mais tue si on n'en abuse, et ce mécanisme là est encore une bonne initiation à la contradiction des objectifs que l'on peut trouver dans d'autres jeux plus complexes.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default