Le testament du duc de Crécy
Ce jeu est sorti le 25 sept. 2013, et a été ajouté en base le 25 sept. 2013 par Docteur Mops

édition 2013
Par Michiel Justin Elliott Hendriks
Illustré par Mateusz Bielski et Barbara Trela-Szyma
Édité par Portal Publishing et IELLO
Distribué par IELLO

Standalone 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Un jeu vivant

Je suis plutôt porté vers les jeux calculatoires à l'allemande mais je dois avouer être un peu lassé par certaines productions brillantes qui entremêlent avec virtuosité des combinaisons et des pistes de score pour un exercice intellectuellement jubilatoire mais au final sans âme.

Le Testament du Duc de Crécy vous demandera moins de maitrise et d'anticipation mais vous fera vivre une histoire. Car, et c'est assez rare pour être souligné, le thème est très bien rendu et colle parfaitement avec les mécaniques du jeu ; ce qui permet d'ailleurs de proposer le jeu à un public assez large plus friand d'histoires à vivre que de salades de points.

Au cours de 9 tours de jeu vous allez développer 3 générations de votre famille, en développant des alliances avec des amis, en achetant des propriétés, des titres, en contribuant à la vie sociale, en effectuant des missions humanitaires ... Et surtout en ayant des enfants (naturellement ou grâce à un conseiller en fertilité). Les illustrations très réussies des personnages et l'humour sous-jacent contribuent à l'immersion et à l'excellente ambiance autour de la table, loin des ambiances studieuses des eurogames.

Pourtant le système de progression (points d'honneur, points de prestige, revenus...) est assez classique et peut pousser au calcul.
Mais le jeu reproduit bien les hasards et accidents de la vie (complications à la naissance, garçon ou fille, on n'a pas toujours les amis parfaits...) et empêche les stratèges d'envisager une planification à cinq coups. C'est donc un jeu tactique plein de bonne humeur.
A la fin de la partie tout le monde a vécu une aventure familiale et le score final est important, sans plus.

Une analyse plus fine du jeu peut faire ressortir quelques défauts (objectifs initiaux déséquilibrés, hasard heureux/malheureux lors de la distribution de jetons en début de génération, chance d'avoir un ami puissant dès le départ du jeu...). Mais c'est comme dans la vraie vie, il faut s'adapter et un peu de réussite est nécessaire. Ceci dit je n'ai jamais perdu de partie contre des débutants ce qui prouve que le jeu est grandement maitrisable.
L'interaction est également limitée car on développe sa famille dans son coin même si en fin de partie il y a une vrai lutte pour acquérir des titres et contributions rémunératrices.

Le plus gros défaut du jeu est la place nécessaire pour jouer : une grande table à deux, très grande à 3 et immense à 4 (chaque joueur développant un arbre généalogique avec potentiellement plusieurs dizaines de cartes (2+6+18+54 au maximum)). C'est un vrai handicap sous peine de ne plus avoir de lisibilité sur son jeu.

C'est un jeu, malheureusement difficile à trouver en VF, que je conseille chaudement à tous ceux qui veulent faire découvrir à des amis un jeu calculatoire mais original et amusant (trois adjectifs rarement accolés).

Il existe une extension (Five families) malheureusement non traduite qui rajoute de l'interaction et rallonge un peu les parties. Elle peut intéresser ceux qui veulent mettre encore plus de vie autour de la table de jeu.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default