Ce jeu a été ajouté en base le 5 mars 2015

édition 2015
Par Eric Lang
Illustré par Adrian Smith
Édité par Guillotine Games

Standalone 2 éditions
Illustration haut boutique Tric Trac
80,10€ 89,00€
 Rajouter au panier
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Un jeu total !

On me demande souvent de résumer Blood Rage en quelques mots. Exercice difficile tant l'oeuvre globale d'Eric Lang recoupe de nombreux genres : Conquête, positionnement, stratégie, bluff, draft, combos, figurines, opportunisme, timing, blocage... c'est ce qui m'amène à le définir comme un jeu total !

Dans Blood Rage vous allez incarner un clan de vikings qui est à la recherche de la gloire éternelle. En effet, le Ragnarok frappe les royaumes d'Yggdrasil. C'est le meilleur moment pour nos valeureux guerriers de prendre les armes pour affronter leurs adversaires dans un dernier fracas. La violence est à son comble : guerriers, chefs, drakkars et monstres s'affrontent pendant que les Dieux guident les pas de nos amis. C'est donc sourire aux lèvres que ces vikings tentent de rejoindre le Valhalla, l'issue finale étant connue : la mort. Le but du jeu est donc simple : vous êtes à la recherche de la mort la plus glorieuse et celui qui aura à la fin de la partie le plus de gloire gagnera la partie.

Le jeu se déroule en trois âges. Chaque âge débute par une phase de draft durant laquelle vous allez composer une main de six cartes qui guidera votre stratégie durant l'âge en cours. Phase extrêmement importante donc puisqu'elle doit vous permettre de donner une orientation (non définitive) à votre partie. Pour la chance au tirage on repassera : toutes les cartes sont intéressantes (quelle frustration de passer le premier tas de cartes). C'est durant cette phase que vous allez préparer vos quêtes, que vous allez donner des caractéristiques spéciales à vos clans, équilibrer vos forces de combat, recruter des monstres, vous placer sous les auspices d'un Dieu etc.

Suite à cette phase de préparation, débute alors la phase la plus importante et plus longue du jeu : les actions. A votre tour de jeu vous pouvez réaliser une action sur un choix de cinq : invasion (prendre une figurine de votre réserve pour prendre position sur le plateau), marcher (déplacer une figurine déjà sur le plateau), jouer une carte amélioration (qui permet de donner un pouvoir spécial à votre clan), jouer une carte quête (qui vous permet, en cas de succès, de remporter des points de gloire et d'améliorer votre clan) ou de tenter le pillage de l'une des provinces (qui aura pour conséquence de déclencher un combat si vos adversaires veulent se mettre entre vos pattes.
Lorsque tout le monde a épuisé ses actions ou lorsque tout fus mis à feu et à sang la phase 2 s'arrête. Débute alors les dernières phases de l'âge (très rapides) : on défausse toutes les cartes que nous n'avons pas utilisées sauf une, on révèle nos quêtes (et on gagne les récompenses en cas de succès), on procède au ragnarok (une province se retrouve détruite réduisant le terrain de jeu et rendant les combats toujours plus violents) et on récupère toutes nos figurines détruites. On commence alors l'âge 2 (puis 3) selon le même procédé avant de compter les points en fin d'âge 3.

Alors qu'apporte Blood Rage ? Tout d'abord une magnifique immersion : les figurines sont magnifiques, les illustrations d'Adrian Smith superbes et le thème est très bien rendu.
Ensuite, c'est le plaisir qu'apporte ce jeu. Le système de draft empêche la frustration d'un mauvais tirage, permet d'orienter votre âge et de préparer quelques combos (pas spectaculaires, ce n'est pas l'objectif, mais ils existent). Selon les cartes que vous avez en main vous n'avez pas forcément pour intérêt de remporter les combats auxquels vous prenez part et c'est là l'une des originalités du jeu : perdre un combat peut être une bonne chose pour votre stratégie. Il est important de savoir bien se positionner sur le plateau, de savoir réagir aux actions de vos adversaires, de savoir aussi quand ne pas intervenir pour ne pas vous mettre en danger, savoir un peu bluffer pour déclencher des erreurs chez vos adversaires (venir en masse sur un combat alors que vous avez pour objectif de le perdre ou de jouer une carte combat puissante qu'il perdra pour le reste de l'âge par exemple). Bref, Eric Lang frappe fort avec ce jeu total. Blood Rage est un jeu immersif et très stratégique !
Autre point positif : le jeu est assez rapide. Il peut se jouer en une heure, deux si vous avez des amis comme moi qui mettent 20 minutes pour choisir une carte. Enfin, la rejouabilité est grande !

On peut évidemment reprocher au jeu son prix qui se justifie par ses figurines. Mais je ne regrette absolument pas ce choix éditorial ! Quel plaisir de recruter un serpent de mer et de le poser parmi les minuscules bateaux vikings de vos adversaires ! Cela participe grandement à l'immersion du jeu et à la crainte que peut susciter votre clan.

Des stratégies sont-elles plus fortes que d'autres ? Si la stratégie "Loki" qui vise à perdre des combats peut sembler forte en début de partie je trouve qu'elle s'érode au fil des âges et lorsque vos adversaires ont un peu d'expérience (Il faut également assumer jouer avec Loki qui, je tiens à le rappeler, est le père d'un cheval... Je vous laisse imaginer la scène ayant mené cette naissance. C'est votre délire après tout !). Bref, le jeu est équilibré au poil du fils de Loki !

Le jeu a cependant quelques faiblesses :
-Le jeu est excellentissime à quatre joueurs mais je le trouve beaucoup moins intéressant à deux.
-J'aurais apprécié quelques lignes dans les règles sur quelques cartes qui s'opposent. On est obligé de trancher nous-même et ce n'est pas très agréable.
-J'aurais aimé quelques quêtes différentes que le simple contrôle de zones.

Merci Eric Lang, merci Adrian Smith, merci CMoN, merci Edge ! Un bien beau travail, un coup de tonnerre ludique !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default