Norenberc

de Andreas Steding
Norenberc
8.25 
70 avis

Description du jeu :

Vous allez endosser le rôle de négociants dans une ville tenue en main par des guildes représentant chaque corps de métier.Il vous faudra donc, en plus de faire de bonnes affaires, rentrer dans les pe... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 45,00 €

Un jeu qui ne blase pas.

Après la découverte d'Andreas Steding avec Hansa Teutonica, mon coup de cœur 2009, j'espérais beaucoup de Norenberc.

Je m'attendais à un jeu plutôt familial du fait de sa mécanique de base qui est assez simple (achat/vente) mais il y a vraiment de quoi se cramer les neurones.
Le but est de collectionner les blasons ainsi que les artisans des différentes guildes. Mais la difficulté vient que les autres joueurs vont aussi vouloir s'accaparer de ces tuiles, il va donc falloir mettre des priorités sur ce que l'on veut acquérir, les citadins, les artisans, l'argent. Parfois un achat mal négocier peut être fatal pour la conquête d'un blason.
Il faut cependant une première partie pour bien assimiler la valeur potentiel des citadins.

Les parties se renouvelles grâce au placement aléatoire des tuiles citadins et artisans. Les tours de jeu s'enchainent avec fluidité, le matériel est magnifique, le gobelin blanc ne se moque pas de sa clientèle lui au moins.

Des mécaniques simples et innovantes qui permettent de jouer en famille ou avec des joueurs confirmés et qui font de Norenberc un jeu différent de ce que l'on a l'habitude de voir.
Mon premier coup de cœur de l'année 2010.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default