Ce jeu a été ajouté en base le 4 sept. 2014

édition 2014
Par Uwe Rosenberg
Illustré par Dennis Lohausen
Édité par Filosofia et Feuerland Spiele
Distribué par Asmodee

Standalone 3 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Un jeu pour deux de toute beauté!

Quel excellent jeu! Je l’avais ramené d’Essen il y a quelques mois, et clairement, il n’est pas facile à sortir. On sait qu’on à affaire à un gros jeu de gestion, et je le confirme à présent! Il nécessite de bien bosser la règle à l’avance, il demande une grosse demi-heure d’installation d’un matériel très abondant, qui demande de la place. Il demande du temps pour être joué. Bref, il ne s’improvise pas. Mais il est vraiment super bon!

C’est du Rosenberg pure jus. Si vous n’avez pas aimé Agricola, vous pouvez très clairement passer votre chemin. Le thème est identique, on cultive des produits de la ferme, on les améliore, on les échange, on les vend… On s’occupe de bétail, on fait tourner la boutique… Mais du coup, est-ce qu’il fait doublon avec Agricola? Tout d’abord, différence majeure, il est conçu pour deux. Et ce n’est pas rien. Cela veut dire, avoir dans sa ludothèque un gros jeu de gestion à l’allemande, qui donne toutes les sensations de jeu propre à ce type de jeu, mais à deux. Sans concessions ou artifices. Il a été conçu pour cela, et il fonctionne diablement bien. Certains le lui reprocheront (c’est du jeu de societé, c’est dommage de ne pouvoir y jouer qu’à deux), je répondrai qu’il y a justement Agricola pour pouvoir jouer à tout plein. En dehors du nombre de joueur, reste-t-il intéressant quand on possède déja Agricola? Très clairement à mes yeux. Le thème est le même, la mécanique de base (placer un ouvrier permet de débloquer une action) aussi, mais il introduit tout plein d’autres mécaniques très intéressantes. Pour en citer quelques unes, la notion de saisons, avec la moitié des actions qui ne peuvent se réaliser qu’en été, l’autre qu’un hiver, est intéressante. Toute une portion du jeu se développe par ailleurs sur la possibilité d’investir dans des moyens de transports (charettes et autres), avec une gestion d’objectifs/transports/transformation d’objet très intéressantes également. Est-ce que le joue est complexe? Je n’ai pas trouvé. Personnellement, je ne me suis pas retrouvé perdu face aux possibilités, il y en a beaucoup, c’est vrai, en même temps, on est tout de même limité à une dizaine de possibilité par saison, avec quelques objectifs relativement clairs à atteindre, ce qui m’a permi de prendre très vite beaucoup de plaisir à jouer. Après, j’ai bien senti qu’il y avait toute une série de choses à optimiser, ce que j’ai pas fait, mais cela n’a pas empêché d’avoir une partie très agréable, sans cette sensation de ne pas savoir quoi faire, ou celle de faire n’importe quoi. Il faut compter pour une première partie une bonne soirée pour jouer, entre l’installation du matériel, l’explication de la règle, puis le jeu en lui-même. Mais à aucun moment je n’ai eu le sentiment de jouer à un monster game. Plutôt à un excellent jeu de gestion qui ne s’en cache pas!

Très gros enthousiasme du coup, pour une belle petite claque ludique. J’aime Rosenberg, j’avais eu très peur avec Caverna (peur d’un doublon rethématisé d’Agricola) puis rassuré, nouvelle petite frayeur avec ce terre d’Arle, à nouveau rassuré, avec l’envie d’y rejouer! Pour résumé, si vous chercher du bon gros jeu de gestion à l’allemande pour jouer à deux, avec une durée de jeux de 2 heures environ, c’est tout bon. Si vous aimer beaucoup Agricola, mais que vous cherchez d’autres saveurs, c’est tout bon aussi. Si vous n’aimer pas Agricola, il faut très clairement passer son chemin, il y a peu de chances de trouver du plaisir ici. A ceci près que j’ai parfois le sentiment à Agricola de lutter un peu contre le jeu pour arriver à nourrir tout mon petit monde, ce qui n’était pas du tout le cas ici. Au contraire, on a tout le loisir de développer ce qu’on veut, quand on le veut. Cela ne rend pas les choses plus simples, mais on a peut-être moins le sentiment de subir le jeu. Bref, gros gros coup de coeur de mon coté!

merlin

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default