Les Pilleurs de Tombes de l'Espace (2ème édition)
Ce jeu est sorti le 13 avr. 2005, et a été ajouté en base le 13 avr. 2005 par Pyjaman

édition 2005
Par Stephen Tassie
Édité par Nekocorp
Distribué par 7ème Cercle

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Un jeu pour délirer, c'est déjà bien

Avant tout, les Pilleurs de Tombe de l'Espace est à réserver aux joueurs qui ont déjà visionné pléthore de films d'horreur idiots genre Freddy, Jason, Halloween, House, Evil Dead, l'Attaque des Tomates Tueuses, Le monstre qui venait de l'Espace, sans compter les séries sur le même thème style Buffy. Sans quoi, le background nécessaire ne permettra aux joueurs de profiter du vrai sel du jeu.

Le jeu, parlons-en.
Le jeu est totalement aléatoire.
En gros, on tire des cartes qu'on a vraiment intérêt à toutes jouer vu qu'on remplit sa main à chaque tour. Le jeu est donc complètement, complètement aléatoire, et pas la peine de faire des supers plans de réflexion car ça ne tiendra pas.
Comme il est totalement aléatoire, ça peut donner des parties complètement déséquilibrée.
Un joueur peut ne pas avoir de personnages pendant plusieurs tours, et autant le dire se faire chier un peu dans l'histoire. On peut aussi ne pas tirer de créatures et donc avoir bien du mal à attaquer les films adverses. J'ai déjà vu des joueurs avec une main de cartes jaunes difficilement utilisable, et des accessoires qu'ils ne pouvaient pas poser sur des personnages qu'ils n'avaient pas.
N'exagérons pas : ça n'arrive pas tout le temps vu le nombre de cartes que l'on brasse dans ce jeu.

La mécanique du jeu
Appelons un chien un chien : la mécanique est inexistante.
On pose ce qu'on a dans la main en bourrinant le plus en défense : tous les persos possibles avec tous les décors possibles et tous les équipements possibles. Dès qu'on a une créature, on la balance à l'adversaire. Et là, faut pas se leurrer, la mécanique de l'affrontement ne repose vraiment sur aucune réflexion, juste sur avoir les cartes suffisantes en main. Le problème étant que plus un joueur à de persos, plus il devient difficile à attaquer. Voire invulnérable s'il a trop de persos. Heureusement, les cartes jaunes permettant des retournements de situation sont légions quel que soit la défense d'un joueur, on peut donc assassiner allègrement même le joueur le plus bourrin si on s'y met tous. Le jeu est donc totalement imprévisible!

Mais alors, aléatoire, pas de mécanique ni de réflexion : pourquoi jouer à ce jeu?
Pour le délire, c'est tout, et c'est déjà beaucoup. Quand la baby-sitter rencontre le sportif beau gosse alors que le monstre aux globes oculaires atomiques sort de la télé pour attaquer, que le petit frère pénible prend le lance-flamme pour le cramer, aidé par le chien skippy alors que le prof de sport du lycée se révèle être un psychopathe, on est dans le délire le plus total est imprévisible qui fait les meilleurs films pourris du genre.
Les cartes sont drôles, c'est sûr, et les répliques frappent au coeur, mais l'intérêt du jeu est de le jouer à "Il était une fois" : dès qu'on pose une carte, on file l'histoire ensemble en trouvant une place et des répliques adaptées pour faire avancer l'histoire et imaginer des transitions pourries. Retomber sur ses jambes est d'ailleurs souvent difficle, mais c'est vraiment marrant.

En revanche, le nombre de cartes n'étant pas infini, le jeu doit être joué vraiment occasionnellement pour ne pas s'en lasser, mais une petite partie rituelle à chaque Halloween peut laisser des traces de bonne humeur persistantes.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default