Shakespeare
Ce jeu est sorti le 1 sept. 2015, et a été ajouté en base le 8 juil. 2015 par Monsieur Guillaume

édition 2015
Par RV Rigal
Illustré par Arnaud Demaegd et Neriac
Édité par Ystari Games
Distribué par Asmodee, Filosofia, Asmodee et Asmodee

Standalone 1 extension
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Un jeu moderne dans un style classique

En 2016 sont plébiscités les jeux accessibles (règles simples et intuitives) aux parties rapides (autour d'une heure) et suffisamment riches pour proposer de multiples stratégies gagnantes. Shakespeare remplit parfaitement ces trois conditions et c'est donc logique qu'il connaisse une réussite commerciale honorable.

Sans apporter de révolution ludique il combine efficacement et harmonieusement des principes classiques (choix et activation de personnages, dilemme nombre d'actions élevées/priorité de jeu, avancées sur des pistes de points de victoire...). Le matériel est de bonne qualité et adapté. Il retranscrit au mieux le thème avec de belles illustrations de personnages shakespeariens, des décors que l'on monte vraiment.

Attention il ne s'agit pas de théatre mais de mise en scène : l'objectif est de gérer au mieux les différents paramètres (costume, décors, acteurs, finances) pour réaliser la plus belle pièce. Ne cherchez aucune fièvre créatrice ou ambiance dramatique survoltée dans ce jeu.

Le jeu est très bon dans toutes les configurations (2 à 4) et jouable dès 10 ans sans esprit compétitif. Les multiples options tactiques, le hasard d'apparition des cartes et éléments, l'interaction assez forte (concurrence inévitable sur certains choix en particulier à 3 et 4 joueurs) permettent des parties dynamiques, variées et tendues.
C'est un jeu très agréable à jouer et facile à sortir qui peut figurer dans de nombreuses ludothèques.

Il lui manque seulement cet élément qui le hisserait au dessus des très bons jeux pour rejoindre les jeux exceptionnels.
Son point faible, à mon avis, est le thème qui le cantonne à un public restreint en France : seule une "élite" est attirée par un jeu "sur" Shakespeare. Etre ignorant sur le thème, c'est mon cas, n'empêche pas d'apprécier le jeu mais c'est a priori moins attirant et amusant pour des non-joueurs que des histoires de fourmis (Myrmes), d'expéditions de nains (Caverna), de phares bretons (Bretagne) ou de traversée des USA (Lewis et Clark).
Le marché ludique est tellement concurrentiel qu'il est impitoyable même pour les bons jeux comme Shakespeare pourtant plus accessible que Myrmes ou Lewis et Clark.
Si vous l'achetez vous ne le regretterez pas. Encore faut-il que vous ayez envie de l'acheter.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default