The golden ages
Ce jeu est sorti le 31 oct. 2014, et a été ajouté en base le 27 oct. 2014 par -Nicolas-

édition 2014
Par Luigi Ferrini
Illustré par Alexandre Roche
Édité par Quined Games

Standalone 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Un jeu en or

Je ne mets quasiment jamais d'avis, sauf sur des jeux qui en ont très peu. Et visiblement ce jeu est passé inaperçu. Et pourtant...

Il a fait l'unanimité par chez nous. C'est nettement plus léger et accessible que beaucoup de jeux de civilisation, et pourtant, le tour de force est de garder toute la saveur d'un jeu de civilisation. On construit la carte du monde, on bati des merveilles , des villes et des batiments, on développe des technologies, on fait la guerre (enfin juste un peu, timidement, mais c'est du coup plus acceptable aux adeptes de cubes en bois), on change de civilisation...

La mécanique n'est pas d'une originalité incroyable, et peu même paraitre déjà vue, mais elle est claire, bien articulée. La palme est sans doute le système qui permet au premier joueur qui passe de choisir la règle de décompte pour l'ère en cours. C'est bien tordu !

Sur le plan stratégique comme tactique d'ailleurs, le jeu propose un véritable défi et est nettement plus profond que ne le laissent supposer ses 4 pages de règles, expliquées en 10-15min. La courbe de progression semble importante et la rejouabilité exceptionnelle puisque chaque joueur aura une stratégie typée par une combinaison de 5 cartes qui va changer à chaque partie.

Enfin la force du jeu est la durée annoncée. Clairement on n'a pas retrouvé les 60min parfois annoncées, mais on tourne en 1h30 à 4, ce qui reste rare pour un jeu de cette ambition. Ne plus avoir à chercher 3h pour jouer à un jeu de civilisation, c'est une performance qui doit être soulignée !

On pourrait reprocher deux petites choses: une traduction des règles très moyenne (pleine de fautes) et il n'y a aucun texte sur les cartes et tuiles. Sur ce dernier point, c'est bien pour une version internationale, mais moins pour l'immersion. Dire "j'achète la tuile qui me permet de gagner 1 or par blé" est forcément moins immersif que dire "je recherche l'agriculture". Aux joueurs d'apporter un peu d'eux-mêmes donc... Et tout cela n'est pas aidé non plus par le petit format de certains composants du jeu. Mais est-ce grave réellement ? Nous, on a dit qu'on s'en fichait.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default