Mare Nostrum
Ce jeu est sorti le 26 janv. 2003, et a été ajouté en base le 7 août 2002 par Monsieur Phal

édition 2003
Par Serge Laget
Illustré par Franck Dion
Édité par Jeux Descartes et Eurogames
Distribué par Descartes

Standalone 2 extensions 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Un jeu de regrets !

Mare Nostrum est un phénomène ludique. Un jeu travaillé pendant des années par son auteur. Ciselé. Soigné par son éditeur (le travail de Franck Dion est remarquable). Et, au final, un jeu qui s'installe dans une "niche" du marché laissé vide. Un bon gros jeu !

Mais attention, Mare Nostrum n'est pas un bon gros jeu comme dans le temps des années 80. L'ère nouvelle étiquette "Gros" des jeux dont les parties durent plus de 2 heures et non plus des jeux avec 50 pages de règles. Parce qu'au final, Mare Nostrum n'est pas un "vrai" gros jeu ! Ben oui, les règles sont limpides, simples, courtes... Et controversées !

Adulé par des fans qui attendaient de voir un éditeur sortir des rangs en produisant un tel jeu, aimant tout, jusqu'à la manière dont les agrafes des règles ont été choisies, Mare Nostrum est montré du doigt par un certain nombre de joueurs qui lui trouvent tout un tas de défauts.

Tout ça ne vous dit pas ce que j'en pense, c'est sûr. On pourrait même se demander à quoi servent ces digressions. A me faire plaisir certainement...

Bon, allez, voilà. J'ai un souci avec ce jeu. J'ai adoré toutes les parties que j'ai faites, alors même que je n'en ai pas fini 3 sur 5 pour des raisons de longueur. Et alors ! On a joué, on a rigolé, on a failli gagner, on en a parlé après coup durant des heures ! C'est fou non ? Ne pas finir les parties et en parler quand même ! "Ouais, j't'aurais pas laissé faire !" "La prochaine fois, comment je te lance un raid sur ta face !".

Et oui, Mare Nostrum me pose soucis, parce que je me dis que le jeu peut être répétitif, qu'on peut empécher un joueur de gagner si l'on gère bien la phase du commerce, que tout est trop bien équilibré et que du coup on gagne ou l'on perd grâce ou à cause d'un autre... Et pourtant, aucune des parties que j'ai pu faire ne s'est vraiment ressemblé... Alors ? Ben rien. Moi, je prends plaisir à jouer, même si on ne finit pas à chaque fois. Rigolade, intox, manipulation mentale, frustration, regrets...Oui, Mare Nostrum est un jeu de regrets ! On regrette de ne pas avoir attaqué, de ne pas avoir fortifié, de ne pas avoir acheté de merveilles, de ne pas avoir vu venir l'ennemie... Oui, c'est ça. Mare Nostrum est un jeu de regrets.

Tenez, je regrette déjà d'avoir écrit un long texte sans avoir dit ce que je pense des règles par exemple. Je les trouve parfaites, mais elles posent de petits problèmes. Elles demandent confirmation. Et une fois que vous vous êtes assuré d'avoir compris, vous vous dites qu'elles sont bien écrite ! C'est paradoxal, mais visible sur le forum consacré au jeu. J'ai moi-même été vérifier en cours de parties quelques poins. C'est génant quand même ça... Enfin, je pense.

Bref, Mare Nostrum est un très bon jeu. Et pas seulement pour les joueurs / joueurs, le grand public, pris par la main et bien accompagné, passera un très bon moment, car après le premier tour, n'importe qui est capable de comprendre comment ça marche. Et ça, pour un jeu de conquête historique de type avec des pions à pousser, c'est très fort !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default