Caylus
Par William Attia
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
2 à 5
Joueurs
12 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
35,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Un jeu d'une grande profondeur , sans être une claque ludique.

6,5

J'ai donc pu enfin tester Caylus, présenté comme un monument par beaucoup de joueurs. Mon avis:
Ce jeu est très intéressant et d'une grande profondeur. Il faut plusieurs parties pour en saisir toutes les possibilités. Car elles sont nombreuses, et les choix se multiplient au cours de la partie, à l'image des bâtiments construits par les joueurs qui s'allongent dans une file interminable. Chaque bâtiment a son propre effet et nous n'avons que 6 ouvriers. Le choix de vient donc de plus en plus cornélien, d'autant plus qu'une erreur se paye au prix fort. Où dois-je place mon ouvrier? La Ferme? La Carrière? Le Château? Ou peut-être que je devrais prendre un privilège? Cela devient un casse-tête et j'avoue qu'en début de partie j'ai sombré devant cette multitude d'options et j'ai eu du mal à élaborer une stratégie. Le matériel est correct sans être transcendant, mais les règles sont assez touffues et difficiles à assimiler, non pas à cause de leur complexité, mais à cause des nombreuses données liées aux différentes actions possibles. Le jeu est long : 2 h , voir plus si vous avez affaire à des joueurs qui réfléchissent pendant longtemps.
Au final, Caylus est un très bon jeu, mais je n'ai pas accroché au point de la considérer comme un monument ludique. Comme je l'ai dit plus haut, ses atouts (stratégies nombreuses) sont aussi ses faiblesses (multitude d'options). Cela ne me gênera pas de refaire une partie de temps en temps, mais je ne l'ajouterai pas à ma ludothèque.

Edit : après une nouvelle partie je remonte un peu ma note : Caylus est toujours aussi intéressant comme jeu, notamment lorsque vous avez étudié les différents bâtiments constructibles (les bruns et les gris surtout). Une fois que vous connaissez les bâtiments, vous pouvez accéder à la clef du jeu : réaliser des combinaisons entre différents bâtiments afin d'avoir un maximum de ressources/PV/argent. La cerise sur le gâteau est que vous construisiez LE bâtiment dont tout le monde aura besoin (+1PV par utilisation d'un autre joueur). Evidemment, il faut pouvoir placer ses ouvriers, ce qui peut s'avérer problématique à 5 joueurs,en particulier pour le dernier qui ne fait pas grand chose,surtout en début de partie.

Commentaires

Default