Les Demeures de l'Épouvante

de Corey Konieczka
Les Demeures de l'Épouvante
8.22 
153 avis

Description du jeu :

Descriptif éditeurLe Mal réside dans ces murs...Des monstres horribles et des spectres rôdent dans les manoirs, les cryptes, les écoles, les monastères et les bâtiments en ruines aux alentours d’Arkha... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 80,00 €

Un jeu boiteux mais sympathique, qui pourra trouver une béquille de fortune en la personne du Gardien

Avec les Demeures de l'Épouvante FFG resserre le cadre et convie les investigateurs d'Horreur à Arkham dans une unique - et luxueuse ! - demeure. Et accouche au passage d'un étrange rejeton dont l'intérêt se révèle très variable d'une partie à l'autre, un peu à l'instar d'un Betrayal at House on the Hill. S'il est perfectible (le jeu ne parvient pas à trouver un équilibre satisfaisant entre l'intérêt ludique et le dispositif narratif), le bébé de Corey Konieczka a néanmoins le mérite de se forger une identité propre, et d'essayer de moderniser la mécanique de jeu héritée de la gamme cthulhesque dont il est issu (certaines idées seront d'ailleurs reprises dans les Contrées de l'Horreur).

- détail sympathique : la boîte est lestée de 32 figurines (plutôt réussies pour ce qui est des créatures, un peu moins pour les investigateurs). Le reste du matériel est impeccable, comme c'est généralement le cas chez FFG.

- les parties sont désormais scénarisées, ce qui implique l'usage d'un matériel propre à chaque scénario en plus d'une grosse base commune. L'objectif, louable, est d'offrir des parties plus variées mais il n'est que partiellement atteint en raison de l'écriture assez rigide, qui suppose un déroulement idéal qui ne sera pas forcément celui de la partie. Si la trame déraille la logique des événements disparaît, les investigateurs progressent sans but bien identifié et la narration prend l'eau.

- le jeu n'est plus totalement coopératif : un joueur assure le rôle de Gardien et joue pour le jeu. A titre personnel je n'aime pas trop ce dispositif, qui est à double tranchant. Au pire le Gardien joue son tour en ricanant tout seul, parfois en hésitant longuement, et les autres joueurs se désintéressent de ce qui se passe ; l'ambiance en prend alors un sacré coup. Au mieux le Gardien assure la narration et comble les insuffisances du scénario ; l'ambiance peut dans ce cas devenir assez géniale.

- l'idée des puzzles est originale et plutôt plaisante à l'usage, même si elle n'est pas totalement aboutie (la difficulté est un peu trop variable en fonction de la pioche et le principe se révèle lassant une fois le plaisir de la découverte passé). L'incertitude apportée par la gestion de la magie est également intéressante : les conséquences du lancer d'un sort figurent au verso de celui-ci et ne sont pas connues au préalable par l'investigateur. Après chaque lancer le sort est rebattu avec les autres sorts du même nom et une nouvelle carte est piochée.

Les Demeures de l'Épouvante peut offrir une expérience de jeu vraiment réussie mais à la double condition que le Gardien s'efforce de jouer son rôle en contribuant de son mieux à l'ambiance (et non avec l'idée qu'il joue contre les autres joueurs) et de jouer avec parcimonie, en faisant de chaque partie un événement en soi, pour conserver une certaine fraîcheur et ne pas épuiser une mécanique ludique pas totalement convaincante (et que la répétition guette en plusieurs endroits). Enfin il faudra que le hasard s'en mêle pour que les événements se mettent en place de manière idéale et suscitent la dramaturgie indispensable à une partie mémorable.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default