Ce jeu est sorti le 28 nov. 2011, et a été ajouté en base le 22 févr. 2011 par Docteur Mops

édition 2011
Par Philippe Beaudoin et Pierre Poissant-Marquis
Illustré par Mariusz Gandzel
Édité par Scorpion masqué et Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone

Un gros jeu de gestion... et de diplomatie !

Une virée au Québec haute en couleur, autant pour les férus de gestion, que pour les adeptes de la manipulation fine.

D'abord, il faut dire que la mécanique de la cascade est très bien foutue. Il s'agit d'un système de majorités en chaîne : si je majore la première couleur, j'ai plus de chance de majorer la suivante, et ainsi de suite.
Associé à l'idée que chaque action du jeu correspond à une de ces quatre couleurs, il faut se placer judicieusement pour optimiser et actions, et majorités.
Ajoutez un facteur de plus à prendre en compte avec les étoiles à développer au bon endroit (difficile d'être plus précis en restant synthétique ^^), et vous avez là un gros jeu de gestion, où tout est calculable.

Mais pour moi, malgré tout, l'intérêt du jeu réside en grande partie dans la diplomatie. La règle principale reste que, chaque tour, vous n'effectuerez une action qu'en participant à un bâtiment d'un adversaire -en l'aidant, en somme-. Ne reste plus qu'à convaincre les autres joueurs de vous aider vous. Autant en début de partie, la discussion est inexistante, autant quand un gagnant potentiel se dessine, celui-ci se fait gentiment pourrir.

Alliances et manipulations sont de mise si vous le désirez vraiment ; mais le jeu peut rester un jeu d'optimisation si vous n'avez pas envie de discuter.

Si je n'avais qu'une chose à redire du jeu, ce serait le pendant de tout jeux de diplomatie : votre victoire dépend en grande partie des autres joueurs. Même si vous avez une gestion et une optimisation parfaite, la frustration d'avoir perdu à cause des autres peut être présente. Mauvais perdants, abstenez vous.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default