Un dieu peut en chasser un autre...

8,5

Nombre de parties : 3

Grand athée devant... l'éternel, je me demandais comment une simple boite de jeux pouvait contenir 8 Dieux.

Et après trois parties (avant même la sortie du jeu, je sais : je suis un chanceux), force est de reconnaitre que oui, ils y sont, même si, et vous n'en serez pas surpris, trois d'entre eux ne foutent rien lors d'une partie de cette tranche de vie que vous allez passer.

Alors, quel est le principe ?

Bah, c'est simple : vous devez faire des familles de couleurs ou de valeurs. C'est simple, non ?

Les règles le sont en tous cas. Vous allez également essayer de bien comboter et d'embêter vos petits voisins, de faire les choix les plus judicieux et d'essayer d'être plus rapide que les autres pour constituer vos familles, histoires de gagner les jetons bonus. Mais comme pour constituer vos familles, vous devez abandonner les pouvoirs des cartes qui vont la constituer, les choix cornéliens vont ramener leur fraise. Petit bémol : les combos ne surpassent pas la constitution des familles et ne sont que des bonus bien sympathiques (même si parfois, si on vous laisse faire, vous pouvez tout de même faire un joli coup).

A deux joueurs, une partie dure une heure. A 4, c'est un peu plus long mais encore meilleur.

Le jeu reste abordable (je le range aux côtés de Abyss ou 7 Wonders en terme de complexité) et est très joli.

Les parties pourront varier via les 5 Dieux sur 8 joués (on rêve déjà d'en voir de nouveaux poindre le bout de leur nez) et le contenu de la boite est assez beau (les disques servant à encercler les cartes "one shoot" ne sont malheureusement pas centrés, mais c'est un détail) et le thermo très joli (même si, en mettant la boite à la verticale, c'est la catastrophe assurée niveau rangement).

Assez addictif et facile à sortir, je prédis que ce jeu va plaire à grand nombre, et puisque je ferai parti du lot, je ne peux que penser que c'est mérité.

Un sans faute en ce qui me concerne pour les Space Cowboy depuis leur début (trois jeux déjà!)...

Commentaires

Default