Miskatonic School for Girls
Ce jeu est sorti le 14 janv. 2013, et a été ajouté en base le 14 janv. 2013 par Minstrel

édition 2012
Par Luke Peterschmidt
Illustré par Betsy Peterschmidt
Édité par Fun to 11

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Un deckbuilding bien tonic

Navré pour le jeu de mots oiseux...

je me permets de laisser un avis sur ce jeu qui est arrivé en France il y a peu un peu dans l'anonymat général et que j'ai pu acquérir par hasard (je collectionne tout ce qui a trait au deckbuilding du fait que je game design des jeux de cartes par ailleurs) dans ma boutique en dur.

à la base je n'y croyais pas du tout en voyant la boîte de base qui souffre comme souvent dans les jeux de deckbuilding d'un vaste vide en l'ouvrant (même s'il y a environ 300 cartes, ça ne remplit pas l'énorme boîte), vide qui m'apparaît d'autant plus injustifié que le jeu est sorti il y a deux ans en V.O et qu'il n'y a pas d'extension à ce jour. Donc a priori négatif pour ma part, je me sentais un peu vache à lait d'avoir déboursé environ 40€ pour le contenu d'une boîte qui aurait pu n'en coûter que 20 ou 25.

Mais le prix ne fait pas tout, donc je me suis lancé tout de même. La lecture du background est plutôt pas mal. On joue une fraternité de lycéennes qui se défend contre les professeurs-monstres envoyés par les Dieux malveillants issues de l'univers Lovecraftien. Les filles se ressemblent un peu toutes mais les monstres sont assez réussis, c'est à signaler. On doit recruter des super amies pour aller se battre en cours contre les profs. C'est très décalé et assez sympa.

J'ai joué avec d'autres habitués des JCC, JCE et du deckbuilding, et, malgré de nombreux points faibles, l'impression qui ressort de nos deux parties est très positive: on ne s'est pas ennuyés, il y a eu des rebondissements, et il y a eu des vrais choix stratégiques.

C'est le paradoxe qui me semble habiter le lycée de Miskatonic: il y a plein de défauts quand je m'arrête sur des points précis

- un système laissant énormément de place à la chance

- assez peu de stratégie dans le choix des cartes

- des clairs écarts de niveaux entre les cartes prises indiviuellement

mais au final les parties furent haletantes et endiablées, si bien que l'on y reviendra. C'est assez bizarre comme critique de vous parler de nombreux points négatifs, ne pas trop évoquer le positif mais dire qu'on a bien aimé. Alors je vais tout de même essayer de préciser ce que j'ai apprécié:

- avoir un impact sur le deck adverse

- pouvoir cibler un joueur par moments

- de vrais choix de jeu notamment dans l'application des effets Intercours

- le jeu est très, très fluide, très peu de temps mort

- le fluff est très présent

Donc Miskatonic n'a aucune chance de révolutionner le deckbuilding, ce ne sera pas mon premier choix d'achat si je conseille un deckbuilding. Mais pour un one-shot light, il a l'avantage d'être simple et rythmé, donc n'hésitez pas si vous avez l'occasion d'y jouer, mettez un grain de folie dans vos parties.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default