Un cycle qui se finit en beauté

7,8

Le dernier scénario de chaque cycle se caractérise en général par sa difficulté. Celui-ci ne déroge par à la règle et incite le joueur à l'aborder avec des decks résolument orientés vers le combat : il est question ici de défaire successivement trois ennemis (un orc puissant, un traître et, pour le grand final, un terrible nazgul). Cette structure originale fait de lui un scénario qui sort de l'ordinaire, ce qui est loin d'être déplaisant.

Côté "cartes" joueur, on est plutôt gâtés avec un héros intéressant qui apporte de la volonté dans une sphère qui en manque cruellement (tactique) et qui renforce encore un peu plus les troupes du Rohan. Plusieurs cartes peuvent facilement s'intégrer dans des jeux orientés "Rohan" ou "Gondor" et cette extension me semble presque indispensable pour qui se lancer dans des decks liés à ces deux thématiques.

Commentaires

Default