Roll Player
Par Keith Matejka
Illustré par John Ariosa
Édité par Thunderworks Games et Intrafin
1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
50,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Un coup de coeur

10,0
Roll Player est un coup de cœur, et c’est une formule que j’évite autant que possible d’utiliser sur le blog afin de ne pas la galvauder. Pourtant je ne suis pas rôliste, et l’idée de bâtir tout un jeu de société autour de la construction d’un personnage de jeu de rôle, sans même pouvoir l’utiliser ensuite afin de lui faire vivre des aventures, peut paraître curieuse, voire sérieusement rebuter des personnes imperméables aux univers de heroic fantasy… finalement enthousiasmées à chaque fois que j’ai eu le plaisir de le faire découvrir aux publics les plus divers.

Il faut dire que les règles sont impeccablement claires, et accompagnent si bien l’apprenant que l’impression initiale de débordement (quand on voit les races, classes, alignements, antécédents, caractéristiques, objets de marché…) se tasse vite au profit de la curiosité, et d’un certain amusement dans la création d’un avatar si original. Même sans adhérer au thème, on ne peut nier qu’il fonctionne, grâce à une excellente alliance avec la mécanique.

On pourrait même dire plus radicalement que pour gagner (mécanique), il faut y adhérer (thématique), tant chaque spécificité de l’avatar oriente sa réflexion tactique, tant on gagne de points à être fidèle à son identité. Que chaque carte porte un nom caractérisant son porteur est ainsi un vrai plus afin d’y croire toujours mieux, y compris en s’amusant des excentricités d’associations incongrues.

En cela, la présence de dés a la valeur d’un argument consensuel. Le néophyte a l’habitude de les manier dans des jeux autrement moins rigoureux, tandis que l’habitué sait à quel point le « jeu de société moderne » l’a en horreur, et n’y recourt que quand il se sait capable d’en contourner le chaos et l’arbitraire. Et de fait, entre le choix des dés, les actions pour en altérer la valeur, les nombreuses possibilités pour en tirer profit, on n’a presque jamais l’impression de subir le hasard, et bien plutôt celle d’être encouragé continuellement à s’adapter intelligemment.

Une merveille d’équilibre entre accessibilité et richesse, exemplaire de ce que le jeu de société moderne peut proposer de mieux avec des dés, thématique, fluide et tendu, dont le succès considérable n’étonne aucun de ceux qui a eu la chance de le pratiquer.

L'intégralité de ma présentation de Roll Player est lisible sur VonGuru : https://vonguru.fr/2020/03/18/roll-player-le-jeu-de-societe-de-construction-dun-personnage-de-jeu-de-role/

Commentaires

Default