Ce jeu est sorti le 30 oct. 2009, et a été ajouté en base le 9 juin 2009 par Monsieur Phal

édition 2009
Par Christian T. Petersen et Corey Konieczka
Édité par Edge Entertainment
Distribué par Millennium

Standalone

Un coopératif, ou presque

Difficiles à assimiler au début, les règles s'avèrent, en fait, très claires, et plutôt simple.

Ce qui l'est moins, ce sont deux choses :
Tout d'abord, assimiler les stratégies de chacun des camps, ce qui nécessite au moins quelques parties dans la peau de chaque camp.
Ensuite, et c'est le plus important, il faut bien comprendre que c'est Sauron, et lui seul, qui crée le challenge du jeu. Si Sauron joue mal, ou a une mauvaise pioche (ce qui est souvent le résultat d'une mauvaise appréciation de la situation, étant donné ses actions possibles), alors les héros risquent de s'ennuyer ferme, ne sachant pas trop quoi faire une fois leurs quêtes effectuées.
Mieux vaut, donc, que ce camp soit joué par un Sauron expérimenté.

Le choix des héros a, lui aussi, son importance, car leurs quêtes et compétences spéciales vont influencer le comportement de Sauron, et donc la partie (particulièrement si Eleanor est choisie)

Après 4 parties en tant que Sauron, et ayant été le premier de mon petit groupe à étrenner le jeu, je commence tout juste à y voir clair, et à vraiment comprendre la stratégie du Seigneur des Ténèbres.

La chance, le hasard de la pioche des évènements, monstres, conspirations, sorts et périls peut être rébarbatifs, mais avec une bonne dose de stratégie, et de bluff, Sauron peut rendre le jeu vraiment excitant pour les joueurs, sachant que la moindre erreur peut s'avérer fatale.

Pour le moment, une seule inconnue : le Combat Final, qui me semble à l'avantage absolu des héros, le but pour Sauron est donc à tout prix de l'éviter, et pour les héros, s'ils n'arrivent pas à leurs fins, d'empêcher Sauron d'arriver aux siennes, puis de se préparer au mieux pour cette issue probable.

Le bluff tient aussi une grande place dans ce jeu, car la simple connaissance de l'objectif adverse peut reverser le cours de la partie. Un exemple : dans ma dernière partie, j'ai tout mis en œuvre pour empêcher les héros de réaliser leur objectif, sachant que je ne pourrai pas arriver avant eux (seulement en même temps) sur la case finale.

Et, pour finir, le système de cycle de vie des cartes des héros, je trouve ça proprement génial.

En résumé, un jeu un peu difficile d'accès, parfois rébarbatif au début, mais dont le potentiel augmente à chaque partie, avec la connaissance des joueurs. Un jeu qui s'apprend, comme un BSG ou un Horreur à Arkham. Un bon point aussi pour la clarté du livret de règles, à comparer avec celui des deux jeux sus-cités.
Pas 5/5 tout de même, mais pas loin.

... Et les figurines peintes (ouais, je frime ^_^), ça fait classe sur un plateau comme ça !!

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default