Un coopératif frustrant, même en cas de victoire!

Le principe est simple, sauver un certain nombre d'esclave (dépendant du nombre de joueur) en les faisant passer du sud au nord par les réseaux. Ces réseaux permettent de récupérer des aides du peuple (l'argent du jeu) pour acheter des actions de mouvement. Il sera aussi possible de faire des levées de fond, auprès de la population ou de riches familles, pour nous aider à passer les trois périodes du jeu (deuxième condition pour gagner). Malheureusement il y a des chasseurs qui vont bouger lorsque nous passons sur leur territoire. La partie sera perdue si trop d'esclavage sont rejetés ou si l'on ne remplit pas les conditions de victoire avant un nombre de tour prédéfini.

Dans Freedom on aimerait gagner nos parties sans perdre un seul esclave mais c'est vraiment difficile, voire mettrai toute la partie en jeu. Le jeu possède deux modes de difficulté. Une fois l’apprentissage du jonglage des mouvements pour mettre les chasseurs dans le vent vous pourrez jouer en difficile. Les cartes impact beaucoup les parties, sans elles le jeu serait trop durs, mais certains cartes sont contre nous du coup il faut apprendre à les gérer et cela renouvelle bien les parties.

En début de partie il y a beaucoup de mouvement et l'on ne se sent pas menacé. La pression arrive après quelques tours lorsque les réseaux utilisés pour faire passer les esclaves sont encombrés. Sans oublier les Chasseurs qui gênent tous cela. Les fins de partie sont très tendues et cela se joue souvent au dernier tour car même si les conditions de victoire sont remplies il faut « encaisser » le dernier arrivage…

 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default