Un cas de conscience :-)

8,0

nombres de parties : >10


Inca Empire : un jeu de connexion parmi tant d'autres mais voila, celui là apporte quelques mécanismes innovant (pour moi), une immersion le thème est bien trouvé, un je ne sais quoi qui nous plonge dans le jeu (le matériel est d'excellente qualité), et qui réussit à nous faire oublier le temps qui passe... Le jeu est un peu long au début 3H : je ne me souviens plus exactement... Mais après on va relativement rapidement : on tend vers 2H lorsque le groupe de joueur est aguerri.

les + : les cartes évènements qui ne comptent que pour deux joueurs.
La nécessaire gestion très fine du nombre de points de victoire qui détermine l'ordre du tour. On retrouve un peu l'esprit d'un peloton de vélo : se lancer tout de suite? Attendre le dernier tour, etc...
Le brouillard des conquêtes des zones de la carte, avec les jetons cachés cela se renouvelle constamment. Et l'obligation de ne pas laisser trop de zone "non soumise" derrière sois.
Cela ne fait pas l'unanimité, mais je conseille d'adopter tout de suite la variante Pissaro caché : le phénomène de mort subite est très intéressant et rajoute de la tension dans le jeu et amha évite les parties finales ou tout le monde est interconnecté à toutes les constructions, cela ne change plus rien.

Les - : les possibilités de blocages sont là, mais relativement restreintes par les cartes : routes sauvages. Je conseille de mettre autant de carte "route sauvages" que de joueurs.
J'ai peur qu'à la longue, cela soit un peu répétitif, surtout au niveau des chemins qu'il faut prendre, mais à revérifier.
L'importance des jetons 3 ouvriers qui peuvent vous ralentir si vous n'en n'avez pas à proximité, la pénurie d'ouvrier est dur à gérer en fin de partie.


Pour conclure, ce jeux est une très bonne surprise, renouvelle le genre et me plait!

Commentaires

Default