Ce jeu est sorti le 28 juil. 2008, et a été ajouté en base le 25 mars 2008 par 20.100

édition 2008
Par Adam West
Illustré par Stephen Hickman
Édité par CrossCut Games

Standalone

Un bon jeu mi-stratégique

Enthousiasmé par la présentation du jeu je l'avais précommandé dès le printemps et l'ai attendu quelques mois avec impatience. Et au final...j'aime bien ce jeu. Même si j'ai été assez surpris finalement : je m'attendais à de la stratégie "light" et courte, et c'est mine de rien presque un gros jeu, genre 3-4 heures. C'est un peu dommage dans le sens où j'espérais justement avoir trouvé un jeu stratégique, "à thème", pas trop long (bon, y en a d'autres mais pas tant que ça) - ce n'est pas le cas, mais dans son genre (c'est à dire donc, du vrai stratégique) il est pas mal du tout.

La gestion des ressources est bien foutue, il faut planifier sa production, se battre pour les planètes agricoles... Le background est sympathique et bien rendu, il y a par exemple le coup du soleil qui explose et les scientifiques qui sont expulsés de la galaxie, j'aime bien. Pour la baston, je n'ai pas trouvé du tout le jeu statique : ce sont au contraire les attaquants qui s'en sortent le mieux, tant il est difficile pour un défenseur d'être présent partout (on a peu de vaisseaux en stock et ils sont assez chers à produire). Le combat est assez mortel, ce qui assure un certain équilibre (même un attaquant victorieux peut souffrir). Il y a enfin la phase politique, qui pour peu que les joueurs se prennent au jeu peut être un grand moment de bluff et de diplomatie.

Au chapitre des regrets, le principal est lié aux choix des rôles. Même si chacun a un petit avantage pour celui qui le choisit, il n'y a pas suffisamment d'enjeu dans ce choix : chacun profite de chaque phase, il n'y a pas de déchirement quand le rôle qu'on lorgnait est choisi par un autre. Il y a quand même un peu de tactique dans ce choix : en début de partie prendre le scientifique peut permettre de prendre une technologie niveau 3 rapidement, ou encore on peut gêner ses adversaires en prenant l'ingénieur quand d'autres ne peuvent rien construire, ou l'intendant quand les autres ne peuvent rien produire. Il y a donc de l'enjeu dans le choix des rôles, mais moins que ce qu'on aurait pu souhaiter.

Si on évite la comparaison avec les très grands jeux que sont Puerto Rico et Twilight Imperium, Galactic Emperor s'en sort donc bien. Notez d'ailleurs qu'il n'y a finalement pas beaucoup plus d'emprunts à PR que ce que Twilight faisait déjà, et que ce n'est pas un jeu de gestion, loin de là. Mais les amateurs de Twilight, eux, devraient apprécier et le sortir avec plaisir de temps en temps.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default