Un bel ouvrage

sur Atheneum
9,0
Sorti un peu sur la pointe des pieds, Athénéum est une de ces nouveautés agréables qu'on attend pas franchement. Ce petit jeu où on se dit, à la vue de la boîte "ça à l'air mignon, ça donne envie d'essayer". Pour au final se retrouver être une jolie surprise.

Joliment illustré, le titre sert une thématique et un pitch assez rare dans le jeu de société : le rangement d'une bibliothèque magique. Une thématique servie par une mécanique de tétris like, mélangée à du draft de cartes. Les titres des livres, classés en 5 catégories, sont pour certains très drôles et accentuent clairement le public du jeu, se tournant vers du familial.

Chaque joueur commence avec une main de cartes, sur lesquels sont inscrites des actions à effectuer. L'action jaune, en bas, représente notre propre action. Les deux autres, en grise et en bleu, représentent les actions que nous allons céder à nos adversaires voisins. Car quand le joueur joue une carte, il offre aussi des actions potentiellement lucratives aux autres. Cependant, malgré cela, les joueurs privilégieront prioritairement la carte qui les avantagera le plus, en dépit de ce qu'ils donneront aux autres.

Les joueurs résolvent ensuite leurs actions simultanément, et la première partie passée, tout devient fluide et limpide, révélant le côté dynamique et rapide du titre.

Les actions disponibles sont basiques : prendre un livre de couleur indiquée, déplacer un certain nombre de livres déjà posés pour les remettre ailleurs, s'emparer d'une baguette magique, marquer du point de victoire, prendre une nouvelle étagère, et récupérer un jeton bonus dans le sac. Un jeton utilisable de deux façons : soit en effectuant l'action bonus indiquée ou en usant de la paire de livres donnée, soit en usant de la bougie au verso, à accoler à notre étagère pour gagner des points bonus.

Par ailleurs, une rivière cartes objectifs, en forme de figures précises à la Tétris à réaliser, va défiler tout au long de la partie. La touche d'originalité est qu'à chaque tour, un objectif disparaît, laissant place à un nouveau. Ce qui peut générer une frustration quand on fail sur une figure, à un livre près de la réussir avant sa disparition. Cependant, un échec sur un objectif n'est pas rédhibitoire, et il y a toujours une possibilité de le capitaliser autrement.

Il faut donc penser, lors de chaque choix de carte, à quelles possibilités nous offrent des actions. Un simple choix peut déclencher un combo d'actions intéressants.

A la fin, en plus des points des figures/objectifs, on marque des points selon les livres de notre couleur collectionnés adjacents les uns aux autres, les valeurs des étagères remplies, et les points bonus donnés par les bougies.

Atheneum n'est pas le jeu de l'année, loin de là, mais s'avère être un excellent familial, léger, dynamique, fluide et rapide, dans lequel chaque choix sera à réfléchir. Une jolie surprise que nous ressortirons avec plaisir.

Commentaires

Default