Theseus : La Station abandonnée

de Michal Oracz
Theseus : La Station abandonnée
7.52 
18 avis

Description du jeu :

Station Spatiale Theseus. À la dérive dans une galaxie lointaine.Dans ses entrailles résonnent les pas des Marines équipés de leur arsenal destructeur…Des hurlements d’Aliens déchirent le silence des... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 40,00 €

Un beau vaisseau qui a raté son décollage

Sorti discrètement à l'été 2014, Theseus peut probablement être qualifié d'échec commercial. C'est pourtant un jeu que j'apprécie énormément et que j'ai plaisir à faire découvrir.

Lors de sa sortie Theseus a souffert de sa filiation. Son créateur M Oracz est en effet l'auteur de Neuroshima Hex, jeu d'affrontement tactique exceptionnel qui n'a pas pris une ride en 10 ans d'existence (grâce au lifting de la V3). Mais quelles que soient les nombreuses qualités de Theseus, il n'est pas aussi génial que Neuroshima. Ceux qui en attendaient trop ont été déçus.

Ensuite Theseus est présenté comme un jeu de 2 à 4 joueurs. Or, comme pour Neuroshima, les configurations à 3 (sauf avec Pandora j'y reviendrai) ou à 4 ne sont pas vraiment intéressantes car trop incontrolables. L'affrontement ne prend tout son sens qu'à un contre un.

Theseus est un jeu avec une grande courbe d'apprentissage : il faut quelques parties pour bien connaitre les capacités des quatre factions proposées. De même la maitrise des mouvements ("awalé circulaire") n'est pas forcément intuitive. A une époque où les joueurs se contentent souvent d'une partie, pas forcément dans de bonnes conditions, pour juger un jeu, Theseus a de fortes chances d'être écarté avant d'avoir pu être apprécié. Personnellement c'est après 5 ou 6 parties que j'ai commencé à sentir cette sensation grisante de maitrise du jeu.

Le matériel est adapté et de qualité. Comme (presque) toujours la boite est trop grande et le jeu un peu cher (40 euros). Les parties sont assez rapides, de l'ordre de 30 min. Les règles sont remarquablement claires et illustrées (la FAQ sur BGG est particulièrement réduite ce qui est très bon signe) et l'iconographie des cartes et plateaux maitrisable après une ou deux parties; le jeu est accessible dès 9/10 ans avec des enfants un peu motivés.

Le jeu me semble au moins aussi immersif que Neuroshima. Le mouvement de rotation permanent des unités donne une touche spatiale à ce qui ne pourrait être qu'un simple déplacement. Je trouve le thème "bataille de factions dans des stations spatiales" plutôt bien rendu.

Le jeu propose une cinquième faction atypique (Pandora) qui rend passionnantes les parties à 3 joueurs. Cette faction qui demande un peu de maitrise du jeu est particulièrement puissante et originale et permet à un joueur expérimenté de tenir tête à deux adversaires. Les sensations de jeu sont alors excellentes.

Une sixième faction (Bots) a été édité en anglais, fin 2014, ainsi que de nouvelles cartes compatibles avec toutes les factions. Comme il est peu probable qu'une traduction française soit proposée un jour vous pouvez vous la procurer dans les boutiques spécialisées qui font de l'import ou directement chez l'éditeur polonais (ce que j'ai fait). il y a très peu de texte sur les cartes.

Theseus restera sans doute toujours dans l'ombre de Neuroshima. Je le considère malgré tout comme un des excellents jeux d'affrontement de ma ludothèque.

Si vous pensez ne pouvoir consacrer que quelques parties occasionnelles à ce jeu je vous le déconseille mais si vous envisagez une pratique plus régulière vous devriez y prendre beaucoup de plaisir.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default