Un autre ressenti que celui de Jeffdts: Superbe à l'extérieur, original à l'intérieur

8,2

Premier avis pour un jeu posté ici... En réponse à Jeffdts, avec qui j'ai découvert le jeu, et dont l'avis me paraissait un peu dur tout en tentant de prémunir d'éventuels acheteurs contre le risque de déception après une première partie. Je vais également tenter de répondre à la question: ce jeu est-il fait pour mon groupe de joueurs ou pas?

Il est possible qu'après plusieurs parties, le jeu révèle ses défauts et que, mal équilibré, il ne soit effectivement qu'un jeu au thème fort mais où la victoire ne se joue finalement qu'à un coup de chance. Parce que les astres n'ont pas été alignés, on perd la partie. Admettons. J'espère que notre groupe de joueurs lui redonnera sa chance un jour.

Mais mon ressenti lors de cette première (et unique, donc...) partie n'est pas du tout le même.

- Le matériel, rappelons-le, est sublime! Les ressources ne sont plus des cubes mais des guerriers, des humains à la fourche bien pendue, des mages incantatoires... Une carte nous plonge dans le monde de Xidit comme dans un épisode de Game of Thrones, les monstres apparaissent, la carte prend vie, comme dans un jeu comme les Géants de l'île de Pâques. Mais c'est vrai, l'habillage camoufle parfois les faiblesses des mécanismes du jeu. Enfin bref, après l'explication des règles, je bourdonne à l'idée de jouer.

- D'autant plus que la façon de gagner (ou de perdre!) me parait très originale, ou en tout cas inhabituelle: l'important n'est pas le nombre de points obtenus en fin de partie, mais de ne pas finir dernier lors de chaque décompte. Pour résumer, à la fin de la partie, celui qui est dernier en bleu est éliminé, et ensuite le dernier en jaune pour enfin donner vainqueur le premier en rose.

Et bien je trouve à ce système un certain charme. Le dilemme ne repose pas ici sur "je prends 3 bois pour 6 pièces ou 2 pierres pour des points de victoire?" mais sur: quelle place est-ce que je vise? Il y a un peu du mythe d'Icare dans ce système que j'imagine (impression confirmée en fin de partie) diaboliquement pervers. Et donc selon moi très amusant! mais j'admets qu'un autre avis sera tout aussi légitime. C'est vraiment une question de ressenti.

Au cours de ma partie, à cause d'un autre mécanisme dont je parlerai ci-dessous et à ce système si déroutant que les plus dégoutés assimileront (à tort selon moi) seulement à la chance, je me suis vu perdant assuré, après quelques tours seulement de la première des six manches. Alors, j'ai tout misé sur les bleus: je ne voulais absolument pas être dernier (c'est un objectif comme un autre...) et je me foutais d'être premier. Résultat des courses: une compétition plus rude lors du premier décompte.

- Finalement, à la fin de la partie, on se rend compte que ça ne se joue pas à grand-chose et oui, le premier éliminé aurait peut-être écrasé tout s'il n'avait pas été éliminé au premier tour. Ca peut être très frustrant, c'est clair, mais je n'ai pas eu l'impression que tout était plié d'avance (sauf pour moi, mais c'est une autre affaire). En fin de partie, entre les trois autres joueurs, ça se joue à pas grand-chose, c'était finalement tendu comme j'aime, et finalement, celle à qui l'on croyait la victoire acquise depuis belle lurette se fait coiffer sur le poteau.

- Ce jeu n'est pas, c'est vrai, un Caverna, un Caylus, un Puerto Rico, l'un de ces classiques du gros jeu à l'allemande où le meilleur stratège/expert comptable gagne à la fin. Ce sont des jeux géniaux mais j'aime varier les plaisirs. Ici, la part de contrôle est objectivement moins grande, ce n'est pas le meilleur optimisateur qui l'emportera mais le meilleur "psychologue". Evidemment, il y a moins de certitudes, du coup, mais j'ai pris plaisir au cours de la partie à deviner (et me planter ou voir les autres se planter!) ce que les autres allaient faire, me mettre dans leur tête... et c'est là qu'on stresse, du coup, parce que si on a prévu d'aller au même endroit, il n'y aura pas de plan B, juste des actions à vide fort cruelles et rageantes. Oui. Aïe!

En début de partie, par exemple, je calcule que pour obtenir mon mage (pas du rose, un mage! on est dedans je vous dis!), il vaut mieux passer une fois mon tour. Manque de bol, l'autre joueur (une joueuse, soit dit en passant) me connait fort bien et lit mon jeu. Il passe aussi. Je me retrouve à prendre un guerrier qui ne m'arrange pas. Et là, on râle vraiment... En tout cas, c'est possible. Parce que moi qui la connais aussi, j'aurais dû me douter. Je m'en veux de la voir rafler la mise à mon nez et à ma barbe. Dans la foulée, cette ressource lui a permis de tuer un monstre et de profiter à ma place de bonus fort avantageux. A ce moment de la partie, je suis distancé dans tous les sens du terme: au score, mais aussi par rapport aux autres endroits où il est possible de s'approvisionner en ressources. Je m'en veux, c'est terriblement frustrant. Je comprends que la victoire est déjà perdue... Mais bon...

Il s'agit donc d'un jeu de prise de risques et de guessing. C'est jubilatoire quand tout se met en place, quand on a bien prévu le cours des événements, mais horrible si on lit mal le jeu. En tout cas, l'interaction est bel et bien présente et le jeu est bien plus méchant qu'il n'y parait: se faire prendre les mages si difficiles à obtenir sous le nez, ça frustre autant que la destruction d'un bâtiment à Cyclades.

Ce mécanisme plus "poker" pourra clairement dégouter des joueurs plus habitués aux calculs sûrs, mais séduire ceux qui aiment réfléchir à s'ils vont prendre le risque d'aller combattre un monstre en sachant que si un joueur mieux placé sur la carte l'a décidé aussi, ils ne l'auront pas. C'est tout le sel du jeu. Dire que ça repose uniquement sur la chance est selon moi inexact. La part d'aléa existe, mais on n'est pas dans une partie de bataille. Un peu comme à Citadelles: le sort peut s'acharner sur vous, et vous pouvez vous faire tuer quatre tours d'affilée par l'assassin, et Dieu sait que c'est atroce quand ça arrive, mais d'un autre côté, il y avait toujours un autre rôle à choisir... Toujours... Donc...

- A l'issue de la première partie, j'aurais pu en refaire une directement, en tout cas! C'est bon signe... Parce que j'avais envie d'essayer d'autres choses. J'avais vu comment les événement pouvaient s'acharner contre vous, et comment on pouvait optimiser la planification, prendre certains risques ou pas... Pour le dire autrement, je pense qu'il y a une courbe d'apprentissage dans ce jeu comme dans beaucoup d'autres. Nous avons tous clairement commis des erreurs que nous nous sommes juré de ne plus commettre si l'occasion se présentait.

- Reste la gestion des lieux d'apparition et certaines manipulations à faire par un maître du jeu (pas au sens strict). Je n'ai rien perçu de cet aspect-là et apparemment, il est assez lourd.

En conclusion, j'ai vraiment bien aimé cette partie. Le jeu m'a dérouté, il m'a proposé une autre expérience ludique que celles que j'adore mais auxquelles je suis fort habitué maintenant. Il me semble un bon complément à des gros jeux de gestion où le hasard n'intervient pas (ou peu). Mais je n'associerai certainement pas "hasard pur" et "deviner ce que l'autre va jouer".

Si l'idée est de faire tourner les jeux un maximum pour varier les plaisirs de votre ludothèque, il a sa place dans la file, je trouve. Il est en tout cas à tester si l'occasion se présente parce qu'un OVNI, c'est toujours dépaysant.

Il ne remplacera peut-être pas les classiques de vos coeurs (il lui manque beaucoup de choses pour ça, c'est clair) mais il est une alternative amusante à des jeux plus brise-neurones comme l'excellent Bruxelles 1870. C'est une autre façon de jouer, de planifier, de marquer des points, de perdre. Il faut viser juste, ne pas être trop gourmand, attendre parfois, d'autres fois non. Et puis, comme dans de nombreux jeux, peut-être que plusieurs parties révèlent l'importance de telle ou telle action, comme la naissance à Agricola, par exemple, quasiment incontournable.

Sympathique et rafraichissant! J'aime qu'un jeu semble me raconter une histoire. Cependant, je ne suis pas sûr que j'oserais le sortir devant un public non averti: le cours des événements, parfois cruel, mais dû à une mauvaise planification, et la désignation du vainqueur sur une inhabituelle course où la quête de l'or vous fera peut-être perdre le bronze... le rendent génial, intrigant, curieux, original... et éventuellement détestable... C'est donc un jeu clivant mais qui personnellement m'a laissé une fort bonne impression.

Commentaires

Default