Le Combat des Fiefs

de Franz Gaudois
Le Combat des Fiefs
8.25 
17 avis

Description du jeu :

PrincipeEn cette période troublée du XIe siècle, l'affaiblissement de l'autorité royale favorise les disputes entre seigneurs.Ils engagent une lutte sans merci afin d'être le plus haut placé sur l'Esc... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
Ce que l'on aime
Aucun pour ou contre
Ce que l'on n'aime pas
Aucun pour ou contre
Catégories
Jeux de plateau

Un auteur est né.

En tant que Grenouille d'Or de Panazol 2003 et finaliste 2004 (Grenouille de Bronze au soir des résultats), j'avais hâte de découvrir le jeu de Franz Gaudois, un concurrent sérieux à mon très humble avis. C'est donc avec plaisir et appréhension que je me suis installé à la table de jeu fin octobre en compagnie de l'auteur, au très sympathique festival de Panazol.
Je n'ai pas été déçu car j'ai remporté la partie (la seconde le lendemain m'a été fatale je l'avoue sans honte) et j'ai découvert un jeu de grande qualité.
L'univers médiéval est parfaitement rendu,les graphismes sont très réussis, le matériel est agréable à prendre en main alors même qu'il s'agit d'un prototype.
Le mécanisme est parfaitement huilé, le plaisir de jouer est là incontestablement. Le seul reproche à faire au jeu c'est de souligner qu'il laisse peut-être une trop grande place au hasard à travers le tirage des tuiles, mais Franz Gaudois a su offrir aux joueurs des possibilités tactiques qui minimisent ce défaut inhérent au demeurant à de nombreux jeux de pose de tuiles.
D'ailleurs l'auteur propose sur son site une variante "sans hasard" dont nous avions discuté à Panazol. A ce propos, je conseille aux joueurs qui choisiront cette option de ne pas éliminer les tuiles "maléfiques" ; ils garderont ainsi la possibilité de se faire des mauvais coups.
Franz Gaudois est sans aucun doute un auteur avec qui il faudra compter demain car il possède cette qualité rare de faire évoluer son jeu au fil des critiques. Il est conscient des qualités et des défauts de ses créations et s'interroge sur la validité de leurs mécanismes.
Le Combat des Fiefs mérite une édition, mais je suis bien placé pour savoir qu'un bon jeu n'est pas toujours promis à un brillant avenir. En outre le domaine des jeux de tuiles est aujourd'hui écrasé par l'incontournable Carcassonne.
Bon vent à toi Franz et barre-toi de mon fief chevalier félon.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default