Un aléatoire qui peut rebuter, mais une bonne ambiance

sur Vikingar
7,3
Vikingar propose d'incarner un clan viking qui cherche à atteindre le Walhalla. Pour cela, il faut remplir un certain nombre d'exploits parmi huit, dont le nombre est à fixer en début de partie.

Le matériel est de très bonne facture. Les pions, le plateau à cadrans, les runes. L'édition est au top. Le plateau, une fois révélé, est très joli.

Le jeu en lui-même fait la part belle au hasard : cartes pour quitter la zone de mer centrale, lancers de runes pour éliminer places fortes, villes, monastères, monstres, autres joueurs, ou pour éviter de plonger dans les cascades du bord du monde. Il ne faut donc pas penser à tout contrôler.

Le jeu en lui-même n'est pas punitif : on gagne assez facilement l'or nécessaire pour reconstruire les drakkars perdus et un système de compensation pour celui qui est le plus en retard permet à tous les joueurs de rester dans la course.

Car c'est une course : il faudra réaliser les objectifs, ne pas avoir peur de perdre des drakkars. Les lancers de runes sont très intéressants car, au contraire de dés, les positions prises par les runes permettent à un joueur avec 3 runes de pouvoir vaincre un joueur avec 7 (véridique). La fin peut être assez rapide, brutale : il suffit au joueur ayant accumulé les exploits suffisants de trouver la porte du Walhalla. Cela peut prendre du temps, ou être immédiat : il suffit de trouver la bonne carte. Cela peut être frustrant pour un joueur qui ne fait que tirer des cartes chute d'eau, et qui voit son avance fondre à mesure de ses échecs et qui se fait coiffer au poteau par un adversaire chanceux.

Donc, c'est un jeu agréable, dynamique, avec beaucoup de lancers et une bonne ambiance autour de la table, même s'il est possible de raser des avant-postes adverses ou de s'attaquer à leurs drakkars.

Commentaires

Default