Caylus
Par William Attia
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
2 à 5
Joueurs
12 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
35,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Un air de famille.

10,0

Soyons de parti pris pour une fois, Caylus est une merveille. Voilà, c’est dit.

Un air de famille avec Puerto Rico ? C’est là le meilleur des compliments.
Puisque la comparaison avec son cousin germain (pouf pouf) semble inévitable et qu’ils boxent dans la même catégorie, allons-y.
Caylus vs Puerto Rico : le match du siècle ?

1er round : le matos.
Même si ce n’est pas ce qui ce fait de mieux sur le marché nous sommes quand même ici sur le haut du panier. Plein de petites pièces en bois, de la jolie monnaie en carton (et oui j’ai une édition de Caylus avec des pièces en carton) et plein de jolies tuiles bâtiments à manipuler.
Sauf que dans Puerto Rico les bâtiments sont moches sur des tuiles mauves … beuark. Et puis les plateaux individuels font un peu cheap alors que Caylus possède un magnifique plateau (malgré ce que certains en disent).
Autre avantage du matériel de Caylus, tout (vraiment tout) est marqué dessus ou plutôt symbolisé. C’est clair, c’est beau, on ne pouvait rêver mieux. Inutile de se tordre le coup et de s’abîmer les yeux pour lire les effets des bâtiments (pour ceux qui ont la chance d’avoir Puerto Rico en VF. Pour les autres … système D.)
Résultat : premier round remporté largement par Caylus.

2ème round : la règle.
Nous ne sommes pas dans une catégorie de jeu ou la règle s’explique en moins de deux minutes. La première lecture demande quand même un peu d’investissement. Et je dirais plus encore à Caylus où cela peut carrément faire peur.
Cependant une fois cette première étape passée, en deux tours de jeu tout le monde à compris et on ne revient (presque) jamais à la règle.
Bilan : léger avantage à Puerto Rico (mais vraiment très léger).

3ème round : les mécanismes.
Attention, nous sommes ici dans ce qui ce fait de mieux. C’est fluide, c’est huilé, pas de temps mort, pas une seconde de répit, de l’interaction mais pas d’agressivité, pas de place au hasard.
Les mécanismes sont pourtant différents.
A chacun ses goûts.
Pour moi il est impossible de les départager.
Egalité sur ce round

4ème round : le principal, le plaisir des joueurs
Que du bonheur dans les deux cas et dans les deux cas on ne voit pas le temps passer (ce qui est une performance notamment pour Caylus qui est un peu plus long que son cousin). Les joueurs en redemandent et, c’est toujours bon signe, chacun revient sur ce qu’il aurait du faire ou ne pas faire et ce qu’il fera ou ne fera pas la prochaine fois.
Allez, égalité à nouveau sur ce round.

Fin du match
Bilan : égalité au nombre de round.

Maintenant si je devais en choisir un …
je prendrais Caylus.

Et si je devais justifier ce choix, je dirais :
- meilleur matos et surtout beaucoup plus beau (chacun ses goûts),
- plus d’interaction entre les joueurs (à mon point de vue),
- des parties totalement différentes à chaque fois (en tout cas les miennes l’ont été)

Cependant Caylus ou Puerto Rico, ne vous y trompez pas, nous sommes ici dans le top du top.

Commentaires

Default