Tuez-moi, s'il vous plaît...

Ils ont proposé le jeu hier soir, mes copains. Je ne voulais pas, mais je n'ai pas osé le dire. L'idée de passer 45 minutes à échanger des cubes de couleur me faisait bâiller. J'avais jusqu'à présent seulement joué à Century La route des épices, et j'en gardais le même souvenir que celui d'un feu de cheminée mort.

Notre gentil organisateur (et ami) nous a expliqué le jeu. J'ai compris que j'embarquais dans une véritable galère (en réalité, c'était plutôt un voilier d'après le pion en bois). Malheureusement, mon PJ réel ne possède qu'un bonus de +1,7 d'excuses bidons pour quitter une partie en route ; j'ai été obligé de jouer jusqu'au bout.

Il ne m'aura jamais fallu aussi peu de temps pour décrocher. Je n'aime déjà pas la mécanique d'échanges incessants de cube, c'était encore pire de voir qu'il fallait cette fois se balader sur un plateau pour pouvoir les faire, droppant au passage plein de petits cubes qui finissaient à la banque ou sur le plateau.

Je me suis ennuyé, réellement. J'en venais même à regretter de vivre en Europe, temple des Eurogames que je supporte si difficilement. Aucune immersion, très peu de dialogues autour de la table, juste de l'attente interminable. Je ne veux plus de ça.

Bien sûr, il est facile de critiquer un jeu comme je le fais quand on perd lamentablement en fin de partie. Sauf que sur le coup, j'ai gagné. Ne me demandez pas comment j'ai fait, moi-même ne suis pas sûr de le savoir.

Bref : Century, c'est T-E-R-M-I-N-E !!!!

Sur ce, je vais aller faire un Kingdom Death: Monster, ça va me calmer un peu...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default