Trop fort !

10,0

Ca m'est arrivé quelques rares fois avant, et, à ma plus grande joie, ça vient de se produire à nouveau !
Quoi ?
Ca :
- le matos est très beau à l'ouverture de la boîte ;
- les règles et aides de jeu (génie de la lampe + Rody) sont très claires, très belles et très agréables à lire ;
- la 1ère partie est excellente ! Au fur et à mesure du déroulement, on se dit tous que ça a l'air pas mal, puis que c'est bien, et puis que c'est encore mieux, même, pour finir avec un "c'est génial !".

Du coup, je lui colle un "Pouic qui hurle son bonheur" dès la première partie ! Et, toc !

Je comprends qu'on essaie de le comparer à Euphrat&Tigris du fait de l'auteur commun, mais ces deux jeux exceptionnels sont trop différents pour être comparés, à mon avis.

En fait, il ressemble même plus à un 3ème jeu exceptionnel, Die Fürsten von Florenz, par certains aspects d'enchères, d'objectifs cachés pour avoir des points supplémentaires, du peu de tours où l'on voudrait en faire 10 fois plus.

Cela dit, il y a également tellement de différences et d'apports dans Amun-Re que cela justifie l'achat des deux sans aucun doute :
- les offrandes (excellentes !), au cours desquelles on essaie de faire pencher la balance entre "don" et "retour sur don" dans son sens (mais on n'est pas tout seul à donner...) : plus on dépense, plus les paysans rapportent, plus on a de chances d'avoir des unités bonus, mais moins les provinces avec dromadaire risquent de rapporter et moins il nous reste d'argent pour la suite...
- le choix des provinces sur lesquelles on enchérit, avec chacune ses particularités, ainsi que sa position sur le plateau qui est importante pour les cartes pouvoir d'objectifs

Il y a encore plein plein d'autres bonnes idées, mais le jeu reste fluide et pas compliqué.
A noter qu'il n'y a pas de texte en allemand sur le matériel en cours de jeu, ce qui est un avantage indéniable par rapport à Die Fürsten von Florenz, et qui rend donc Amun-Re sans doute plus accessible aux "non passionnés".

Commentaires

Default