Alhambra
Ce jeu est sorti le 10 avr. 2003, et a été ajouté en base le 4 avr. 2003 par Oxianne

édition 2003
Par Dirk Henn
Illustré par Christof Tisch et Jörg Asselborn
Édité par Queen Games
Distribué par Oya et Atalia

Standalone 8 extensions 4 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Triste Alhambra

Ordonc vous allez construire votre Alhambra: concrètement des tuiles bâtiments devront constituer à la manière d'un puzzle aux règles simples-voire simplettes- un domaine: vous marquerez en vous tâchant de vous arroger les majorités dans chaque type de bâtiment, et, bonus!, vous aurez tout intérêt à l'entourer d'une harmonieuse muraille.

La vraie fausse bonne idée de ce jeu est que quatre monnaies ont cours: à votre tour quatre bâtiments vous sont proposées à l'achat, un pour chaque type de monnaie; à moins que vous ne décidiez de vous saisir de l'une des quatre cartes monnaies exposées faces découvertes afin de reconstituer votre main; ou que vous décidiez de bricoler quelque peu votre Alhambra.

En pratique le jeu est ni plus ni moins que consternant: chacun à son tour est totalement assujetti au hasard: des différences entre les monnaies en jeu ? Pensez-vous ! Seul le hasard de leur sortie de la pioche créera à la rigueur une pondération entre elles, par leur potentielle rareté...et encore quel intérêt ? Quand on sait que les bâtiments que vous pourrez acheter avec telle ou telle des quatre monnaies sont totalement dûs au...hasard ! De l'anticipation ? Ah vous étiez vivement intéressé par ce bâtiment? Désolé, mais c'est le joueur qui vous précède qui va se l'approprier sous votre nez...sans que vous puissiez nullement la lui contester...et ne vous plaignez pas encore...peut-être aurez-vous... de la chance à la pioche lors de votre tour.

Autre curiosité: au départ les joueurs n'ont ni le même montant, ni la même répartition d'argent.
Quant aux majorités, ma foi, si votre bonne étoile vous permet et de piocher les cartes monnaies requises, et de piocher les bâtiments nécessaires, et d'avoir le temps de les acheter avant les autres, et de les établir dans votre Alhambra...et bien tant mieux, sinon tant pis.

Quant à la prétendue finesse de ce jeu la voici: on ne rend pas la monnaie, aussi aurez-vous tout intérêt à payer le prix juste ce qui vous vaudra du même coup de pouvoir rejouer...vu l'aléa qui prévaut à la constitution de votre main de cartes monnaies, cette règle n'est rien de plus qu'une prime au coup de bol...
Fastidieux au possible, dénué de toute intéractivité, définitivement incontrôlable, Alhambra est aux Princes de Florence ce que sont les petits chevaux au Lièvre et la Tortue.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default