Ce jeu est sorti le 8 août 2012, et a été ajouté en base le 8 août 2012 par Docteur Mops

édition 2012
Par Jean-René Vernes
Illustré par Vincent Dutrait
Édité par Grosso Modo

Standalone 3 éditions

Très peu pour moi...

Dans le monde du jeu, le terme classique ne signifie que rarement bon. J'en suis de plus en plus persuadé, et d'autant plus avec Rome et Carthage.

Le jeu se présente comme un jeu de conquête dans la lignée de Risk, et souffre par le coup du même principal défaut : la chance.
Certes, il existe une stratégie et un aspect bluff, en essayant de trouver quelles cartes l'adversaire est prêt à payer pour ce combat(Je pense que tu penses que je pense que tu...), mais encore faut-il avoir pioché les cartes adaptées pour pouvoir bluffer ou, au contraire, s'assurer une victoire décisive.

A cela, j'ajoute que le jeu est répétitif et peu engageant. La carte n'est finalement pas un véritable obstacle, et les stratégies de déplacement sont quasi inexistantes. L'on déplace une troupe pour attaquer, et si elle est éliminée, on en déplace une autre vers la même direction, tout simplement.
Les réflexions associées aux spécificités des troupes, de l'espionnage ou encore à nos deux cartes spéciales sont évidentes, également, et donc inexistantes.

Et pour finir, le jeu est clairement créé pour quatre, et souffre d'un manque d'adaptation pour deux, et surtout pour trois joueurs.

Un bon point pour la fin, malgré tout. Le jeu est simple d'accès, et dispose d'un poil plus de réflexion (ou d'une réflexion différente peut-être ?) que Risk. Sans doute les amateurs de ce dernier apprécieront Rome et Carthage.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default