Ce jeu est sorti le 26 oct. 2014, et a été ajouté en base le 29 oct. 2014 par Docteur Mops

édition 2014
Par Paolo Mori
Illustré par Mathieu Harlaut et Christophe Madura
Édité par Edge Entertainment et CoolMiniOrNot
Distribué par Millennium

Standalone
60,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Tous pourris ....

Peut être parcequ’il était vendu en kickstarter, ou parce que sa couverture n’est pas très parlante (un côté steam punk pour un jeu qui n’en est pas...), DOW risque bien de passer inaperçu, ce qui serait fort dommage.

Le père de « libertalia » est aux commandes et propose un jeu plus tendu que son précédent opus.

Vous incarnez ici une bande de mercenaires qui va s’allier selon ses besoins (en cartes actions/sous/soldats/PV/blason) et selon un objectif secret (on mise quand même sur les familles nobles afin de faire monter la valeur des blasons de cette famille qu’on possède), à ses collègues mercenaires.

Au cours de batailles, on tentera de faire pencher la balance en faveur d’une famille. Et si possible de faire baisser le niveau de l’autre.

Chaque tour (il y en a 4) voit donc 6 familles s’affronter. Dans quel camp allez vous vous placer, et pourquoi ?

2 petits bémols : les cartes actions (permettant des petits retournements (trahison, recrutement hors phase recrutement, passer son tour ...) sont un peu déséquilibrées (certaines sont plus utiles que d’autres) tout comme le pouvoir des clans de mercenaires. C’est un détail (qui sur certains tirages peut faire une différence) avec lequel il faudra apprendre à composer.

Et d’autres clans ont déjà fait leur apparition.

DOW reste un excellente surprise : les parties sont changeantes, opportunistes (attention de ne pas rater le début, parfois on ne s’en relève pas (par exemple si vous êtes seul contre tous à miser sur une couleur), le matériel est superbe (illustrations, qualité, les bustes des personnages sont soignés) et le jeu vous tient en haleine avec des choix permanents, son adaptation au combat du moment, sa dose de frustration et une tension qui monte.

Un jeu qui mérite mieux que l’oubli dans lequel il pourrait vite tomber...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default