Toujours aussi peu maîtrisable... mais très immersif !

A l'annonce de cette nouvelle édition française, certains de mes amis joueurs se sont demandés l'intérêt de la réédition d'un jeu comme celui-ci, marqué par les années 80 comme l'on pu l'être Tom Selleck ou Atari.

Et lorsqu'on y joue, il faut bien avouer que seuls les changements cosmétiques sont remarquables, tellement le jeu n'a, lui, pas évolué.

De quoi s'agit-il ?

Res Publica Romana est un jeu de semi-coopération dans lequel chaque joueur va incarner une faction politique dont l'objectif personnel est tout de même de dominer les autres joueurs grâce à l'un de ses sénateurs (soit par son influence soit en entrant en guerre civile contre la République).

Il y a dedans beaucoup de diplo, un peu de stratégie mais aussi (et surtout diront certains) une part de chance non négligeable.

Et c'est là que toute une nouvelle génération de joueur des jeux ameritrash lâcheront l'affaire car il faut bien avouer que le jeu part à contre courant de tout ce qu'il se fait de mieux en ce moment dans le domaine.

Entre la possibilité de perdre un sénateur en début de tour aléatoirement, les jets de dés qui déterminent les résultats des combats, des assassinats, du soulèvement du peuple, des événements de début de tour... l'aléatoire est omniprésent à tous les étages ! Une sorte de revival des jeux énormes des années 80 dans lesquels on n'avait pas peur de passer des heures sur un système difficile à maîtriser.

Mais quel intérêt se demandera alors le lecteur de trictrac ?

Tout simplement que ce jeu est l'un des plus immersifs que je connaisse ! Toutes les règles proposées (et il y en a !) servent l'ambiance autour de la table. On s'y croit ! Et ce n'est pas le jeu de diplo intense et lui encore bien moderne qui va atténuer cette impression.

En gros Res Publica Romana est un jeu qui se mérite mais qui dégoutera un certain nombre de joueurs par sa mécanique peu maitrisable !

A noter aussi, que le lecteur des règles a intérêt à rester bien éveillé même si un effort est à noter comparé à l'ancienne version totalement incompréhensible.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default