The brave hurts !

8,0

Hammer of the Scots est réputé pour être l'initiateur du système de jeu par blocs, système abondament repris depuis par plusieurs bons wargames, dont Commands & Colors avec un succès mérité. Ce système a au moins trois avantages ; celui de toucher du bois au lieu de promener des petits bouts de cartons qui volent au moindre courant d'air ; celui de rendre le plateau et la situation des forces en présence immédiatement lisibles, même si on est hypermétrope ; et enfin de simuler le brouillard de guerre qui fait tout le sel du jeu, dès lors qu'on ne peut que supputer (ou mémoriser s'il on peut, mais les surprises sont fréquentes) les forces de l'adversaire jusqu'à ce qu'on en découse. Ca c'est vraiment bien trouvé, le suspens est bien au rendez-vous, la tension continuelle. En plus, le jeu est réellement bien équilibré, et l'Histoire très bien simulée. L'Anglais a un avantage tactique largement compensé par l'avantage stratégique écossais dont le territoire est difficilement contrôlable, surtout en hiver, mais si la guerre dure longtemps, l'Anglais a toutes ses chances vu qu'il se remplume beaucoup plus vite...mais en Angleterre. Pendant ce temps, l'Ecossais doit gérer ses problèmes politiques internes qui peuvent avoir des conséquences funestes, notamment lors d'un couronnement, éviter de perdre Wallace et garder un maximum de nobles de son côté. Les conditions de victoires sont particulièrement fines. Les deux camps n'ont de toute façon pas du tout la même tactique, ni les mêmes objectifs : l'Anglais doit grignoter du terrain, convertir des nobles écossais, installer des infanteries. L'Ecossais doit tenir, harceler l'anglais et éviter qu'il ne s'installe durablement dans le sud de l'Ecosse.
On peut simplement lui reprocher un matériel qui aurait pu être amélioré sur cette 2è édition, surtout les cartes, et une règle bien trop succinte pour expliquer les cas particuliers qui ne manquent pas de se poser. La même règle en deux fois plus épais, avec des exemples et des détails illustrés, c'eût été parfait.

Commentaires

Default