Ce jeu est sorti le 7 avr. 2011, et a été ajouté en base le 7 avr. 2011 par le Polack

édition 2010
Par Andreas Seyfarth
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodée

Standalone 5 éditions

Terre Indigoooooooooooooo !

Très bon jeu de gestion sur plateau dans un Puerto Rico du XVIIIème siècle. Le but du jeu est de dominer l'Ile sur le plan commercial, agricole et/ou du bâtiment.

En résumé Planter/Vendre/Construire. Cela passe par le recrutement de colons, la culture de matières premières, leur transformation, la vente ou l'exportation des produits finis ou encore la construction d'édifices dont l'utilité peut être directe (ex : teinturerie d'indigo) ou indirecte (les gros bâtiments rapportent des points de victoire supplémentaires selon certaines conditions). L'argent occupe plus un rôle de carburant dans les actions entreprises qu'un but ultime de richesse.

Pas de place au hasard (si ce n'est pour les tuiles de plantation), tout est dans l'approche stratégique et dans la pertinence de ses propres choix : quel métier ? vendre ou exporter ? quelle plantation ? Maire ou producteur ?

C'est un jeu plus complexe tout de même que la moyenne (opinion très subjective), je le compare notamment à un Haute Tension ou un Abyss auxquels j'ai également joué récemment et dont j'ai plus facilement assimilé les règles. C'est ce qui fait aussi son intérêt car il faut clairement anticiper nos actions à 3-4 (voire plus pour les champions d'échecs ) tours.

S'il faut se plaindre du jeu dans sa version classique, c'est du côté de la boîte qu'il faut aller chercher : elle est moche c'est terrible. A 35€ pour ce format de jeu, on s'attend à un peu plus joli. C'était peut-être pour coller au style commercial/comptable de jeu...

Une idée (pas sérieuse...) : utiliser ses colons inactifs pour piller les richesses de l'île et guerroyer avec les autochtones, parce que là on les prendrait presque en pitié .

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default