Ce jeu est sorti le 26 oct. 2004, et a été ajouté en base le 26 oct. 2004 par Krazey

édition 2004
Par Joris Wiersinga, Herman Haverkort, Corné van Moorsel et Jeroen Doumen
Illustré par Ynze Moedt
Édité par Splotter Spellen

Standalone 2 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Tellement bon ce mal au crâne

Attendant de faire plusieurs parties pour noter ce jeu, je me lance enfin.
Je vais commencer par les côtés négatifs car ils peuvent être rédibitoires.

Les moins :

- Le matériel et les rangements. Ne cherchez pas, il est impossible de faire plus moche et moins pratique. A croire que c'est volontaire. Des milliers de pions dans des dizaines de sachets. Ils se ressemblent tous en plus. Au bout d'une heure de jeu, c'est le chaos qui règne sur le plateau de jeu. On enlève des petits pions minuscules, on les remplace. Pis quand on a le malheur de le faire tomber, on beugle. Le cauchemar pour tous joueurs.
- Attention également, la premières partie fait très mal à la tête. On lutte pendant les deux premières heures pour essayer de survivre. Difficile dans ce cas de remplir une des conditions de victoire. Passer ce petit cap, j'avoue qu'on savoure le jeu. Dans ma première partie, on a tous survécu et rempli une condition de victoire (du moins le premier mais les autres n'étaient pas loin). Donc, il ne faut pas croire ce que tout le monde dit. Il ne faut pas plusieurs parties pour apprivoiser le jeu. La deuxième parties était vraiment tendu et les interactions étaient présentes.

Les plus :

- Le reste. Vraiment tout le reste. Le jeu est exceptionnel. Le jeu est très calculatoire. Le but est de se développer tout en gérant plusieurs paramètres.
Il faut gérer les autres joueurs et essayer de se développer plus vite ou de les empêcher de le faire.
Il faut gérer son développement, on pollue des terrains donc on doit s'étaler sur la carte rapidement faire d'autres villes qui polluent... Bref un casse tête qu'il faut gérer. Sachant que les villes sont limités en taille, qu'il y a une tonne de bâtiments et qu'on peut pas tous les mettre dans une seule.
Il faut gérer ses ressources, son développement, les autres, ses villes avec ses constructions, sa main d'oeuvre... un tas de chose.
- Malgré tout ce qu'il faut gérer et calculer, la mécanique est parfaite et en devient presque intuitive. Tout s'emboîte et on a vraiment l'impression que le thème est omniprésent et colle parfaitement à la mécanique. J'avoue qu'on regarde de moins en moins l'aide de jeu au fil des parties. Malgré cette mécanique, j'ai cette impression que le jeu est un peu Win to win, mais bon, un bon joueur doit pouvoir se sortir de toutes les situations, je pense.
- Les conditions de victoires originales. Chacun choisit la sienne à tout moment de la partie et peut en changer à tout moment. Il est très intéressant de changer de stratégie en cours de partie selon l'évolution du terrain et des joueurs. Passer d'une stratégie défensive à offensive parce qu'on joueur commence à s'envoler est très intéressant. Profiter des avantages d'un saint (Un saint implique une condition de victoire) pour au dernier moment changer de saint et de condition de victoire.

Bref, un jeu véritablement excellent qui mérite toutes ces éloges mais qui aurait pu être parfait sans une édition médiocre.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default