SpaceBlast
Ce jeu est sorti le 23 nov. 2004, et a été ajouté en base le 8 sept. 2004 par Monsieur Phal

édition 2004
Par Philippe Keyaerts
Illustré par Olivier Peru et Stéphane Peru
Édité par Nekocorp
Distribué par 7ème Cercle

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Sympa, mais...

Je n'ai pas eu la chance de participer à une partie avec l'auteur lors de la convention de ce week-end à Bruxelles, mais j'ai tout de même pu l'essayer.

Voici donc le premier jeu de baston proposé par Philippe Keyaerts, qui nous avait habitué à des jeux plus "sérieux".

Chaque joueur possède un vaisseau, qu'il va devoir diriger afin de se positionner au mieux pour envoyer un missile ou placer une mine dans la face de ses adversaires. Vous l'aurez compris, on entre vite dans le vif du sujet jusqu'à la célèbre maxime highlanderienne "Il ne peut en rester qu'un !".

Les joueurs disposent de petit jetons qu'ils vont à chaque tour secrètement préparer avant de les dévoiler simultanément.
S'en suit une séquence de résolution prédéterminée qui conditionne les changements de direction, déplacements, placements de mine et envois de missiles.

C'est bien pensé et les choix peuvent être malgré tout cornéliens dans l'anticipation des déplacements adverses et du bon moment pour placer une attaque.

Le bonne gestion de ses jetons est un autre élément prépondérant, leur nombre est limité.
Ainsi, si l'on a joué tout ses jetons "changement de direction", le vaisseau se crashera inévitablement car le plateau n'est pas extensible...

J'ai trouvé le matériel un peu décevant.
Les petits jetons en cartons font un peu "cheap" et à moins d'être particulièrement habile, le petit paravent n'empêche pas les adversaires de voir assez facilement si vous avez préparé des jetons ou non.
J'ai des gros doigts et j'ai souvent chipoté avec les jetons-flèches pour les placer discrètement dans le bon sens, mais je dois être particulièrement maladroit...

En final, j'ai trouvé le jeu intéressant mais j'avoue être un peu resté sur ma faim... j'y rejouerai cependant avec plaisir pour, peut-être, revoir mon jugement à la hausse !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default