Ce jeu est sorti le 13 août 2010, et a été ajouté en base le 13 août 2010 par Monsieur Phal

édition 2010
Par Mike Elliott
Illustré par Jason Engle
Édité par Alderac Entertainment Group et Edge Entertainment
Distribué par Millennium

Standalone 4 extensions 2 éditions

Suppôt de néant !

C’était annoncé, voilà un « Dominion-like » au thème plus immersif. C’est tout vrai. Perso, je préfère celui-là car effectivement il y a un vrai thème, même s’ils ont utilisé du classique basique d’heroic fantasy (je ne vous ferais pas l’injure de les citer) pour la construction des decks.
Il est aussi plus simple que Dominion où j’avais du mal à prévoir les combos (bon ok j’en ai fait deux ou trois parties seulement, du coup…) alors que là j’ai gagné direct ma première partie (d’une ficelle de string toute en sueur, et un pêu grâce à une erreur d’interprétation de règles, dont tout le monde a profité cependant…). Je suis pas sûr qu’il ait une aussi grosse durée de vie que son « grand-frère » malgré les cartes dispos (à voir avec les extensions futures) ou que RFTG où les combos et les orientations de jeu possibles sont assez nombreuses (mais c’est vrai que c’est lié aux excellentes extensions pour ce dernier… du coup…).
Le plus du jeu par comparaison c’est la course enfiévrée à la baston : si on va pas assez au feu pour nicker du grand méchant loup on risque pas de gagner puisqu’ils fournissent à eux seuls l’essentiel des points de victoire, le reste venant des héros de niveaux zélevés. C’est là où est le jeu : l’équilibre à trouver entre la constitution de son deck et aller à la baston. Il faut se constituer un deck costaud pour bastonner, en choppant si possible des héros avec PV (qui feront la différence au final) et qui offrent alors la possibilité de botter le cul de gros monstres qui rapportent plus de PV. Ce faisant, il faut faire attention à la fréquentation du donjon par les autres joueurs pour pas être à la traîne niveau PV : comprenez « allez à la baston dès que vous pouvez ! ». La boucle est bouclée. Vous m’suivez ? Le mécanisme est sympa mais un poil répétitif.
On a donc là un bon jeu de cartes tendu ce qu’il faut, l’interaction avec les autres joueurs étant entraînante (aller au feu au bon moment, chopper les gros héros avant qu’y’en ait pus…).
Le matos est plaisant, de beaux designs. On aurait aimé des choix moins classiques dans les héros et le matériel mais on fait avec.

J’ai toujours un peu de mal à rentrer dans les jeux de cartes comme celui-là (même problème avec Warhammer invasion) mais le plaisir que j’ai à jouer à RFTG me fait penser que cela prend quelques parties (pas tant que ça) pour vraiment apprécier ces jeux à combos une fois qu’on les maîtrise un minimum.
Donc il me semble qu’il faut laisser le temps au temps pour apprécier pleinement Thunderstone comme ses confrères, l’éternel problème étant d’arriver à enchaîner suffisamment de parties avec le peu de temps que nous arrivons à y consacrer (en tout cas par chez nous…).

A tester donc !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default