Ce jeu est sorti le 7 mars 2002, et a été ajouté en base le 7 mars 2002 par Krazey

édition 2000
Par Marcel-André Casasola-Merkle
Illustré par Marcel-André Casasola-Merkle
Édité par Adlung Spiele

Standalone
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Sublimissime

Avant Meuterer j’avais pour habitude de croire qu’un excellent jeu de société ne pouvait que prendre l’apparence d’un jeu de plateau dont le matériel serait indispensable pour en servir la cause.

Et puis j’ai découvert ce jeu de cartes...

J’ai été bluffé.
Que de bonnes idées, quel concentré de plaisir ludique !

En effet chaque tour comprend son lot de décisions subtiles :

- A commencer par le capitaine qui doit savoir appâter un éventuel quartier-maître (lui proposer un salaire) sans pour autant trahir sa faiblesse dans un possible conflit.

- Bien-sûr le choix crucial du personnage. Comme ce dernier est couplé à la restriction de vente de marchandise (car plus on choisit tôt son perso moins on a été actif durant la phase de vente des marchandises), c’est tout un art de savoir quand s’arrêter de vendre...

- Pour le capitaine toujours mais aussi pour un futur mutin, choisir la future destination du bateau en fonction des points de victoires que cela rapporterait mais en ayant toujours en tête les marchandises qui pourront y être vendues.

Car toute la subtilité de ce jeu réside sur le fait que l’on joue toujours sur 2 tableaux à la fois, le tour en cours et le prochain qui comporte son lot d’indécision...

On se creuse la tête à chaque tour pour savoir comment tirer au mieux son épingle du jeu :
- Vaut-il mieux vendre les marchandises proposées à l’escale à ce tour (avec la peur de ne pas être le meilleur vendeur) ou au prochain (dans l’espoir que vos adversaires aient presque tout vendu pour le tour en cours) ?
Vaut-il mieux se jeter sur le marchand tout de suite avec l’incertitude qu’on ne surenchérisse dans la vente ou bien attendre encore un peu avec le risque de ne plus le retrouver dans le tas au moment du choix du perso ?
Vaut-il mieux aider le mutin ou le capitaine ?
J’en passe et des meilleurs....

Le plaisir vient aussi du fait que le hasard est très peu décideur... un mauvais tirage de cartes n’existe pas vraiment ; si on n’a pas été gâté dans les marchandises qui rapportent des points dans le tour en cours on peut toujours se rabattre sur un bon vieux conflit. Il y a tant de manières de grappiller des points à chaque tour.
Et si on n’est pas non plus verni en cartes « conflit » et bien on a toujours la possibilité de tout miser sur le prochain tour en se débarrassant de marchandises inutiles pour refaire sa main mais aussi en s’octroyant les services d’un débardeur qui saura vous remettre dans le droit chemin et vous permettra d’être à nouveau craint par vos adversaires.

Et puis ce jeu ne traîne jamais en longueur. Tout s'enchaîne très vite. La partie en 8 tours n'excède guère la demie-heure.

Il est également modulable :
- Si tous les joueurs y sont accros pourquoi ne pas décider à l'avance du nombre de tours que l'on veut faire (au lieu des 8 initialement prévus) un peu comme dans une bonne vieille partie de tarot.
- On peut aussi y jouer à 5 avec un mort à chaque tour.

Côté ambiance ce jeu est également un régal... ça grince des dents, ça se tire dans le dos, ça profite, ça roucoule.... et que dire des phases de conflit à 2 contre 2 où le camps des vainqueurs se tape rageusement dans les mains au moment de la décision finale.

Sublimissime oui c’est le mot.

Pour finir son prix des plus minis...
A l’auteur je dis mille merci

 Les plus
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default