Ce jeu est sorti le 31 août 2014, et a été ajouté en base le 6 nov. 2013 par Erwan

édition 2014
Par Bruno Cathala et Charles Chevallier
Illustré par Xavier Collette
Édité par Bombyx
Distribué par Asmodee, Asmodee, Asmodee, Asterion et REBEL

Standalone 2 extensions 5 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Splendor marine

Avec son buzz montant et ses 5 couvertures dignes d’un plan marketing de Björk (je sors mon album bout par bout avec plein de pochettes différentes), Abyss se plaçait en bonne position dans la liste des poids lourd de la rentrée.

Et la rentrée, elle est là... alors ?

Abyss tape juste. Voilà un jeu bien pensé, avec des règles simples à première vue et des subtilités qui vont apparaître au cours des parties.

Jeu d‘enchères (non pénalisantes car l’argent revient au joueur actif et non à la banque), de stop ou encore, jeu de collections de cartes, d’achat de pouvoirs ou de PV et de tuiles bonus de fin de partie, ainsi va la vie sous marine.

Le grand intérêt d’Abyss est le double effet induit par ses actions, c’est également lui qui crée l’intéraction entre joueurs : Laisser traîner les enchères en regardant s’entasser les cartes, c’est alimenter un paquet dont un joueur pourra se saisir, trop collectionner les clés pour avoir accès aux tuiles bonus, c’est à un moment se priver du pouvoir de certaines de ses cartes...etc....

Le jeu est à la fois rapide de prise en main et empreint de réflexion. Certaines cartes, assez puissantes, peuvent être contrebalancées (il faut tomber sur les contres bien sûr)(petit risque, une fois le jeu assimilé "d'attendre" telle ou telle carte ou lieux qu'on sait puissant), mais l’équilibrage du jeu est assez réussi.

Si je ne suis pas fan de l’ambiance glauque des royaumes aqueux (leu leu), je dois reconnaître l’excellent travail d’illustration de X Colette qui saura en émerveiller plus d’un.

Ce jeu est donc une réussite (au rythme lent et qui peut sembler long par moment - jusqu'à ce qu'on connaisse un peu plus les cartes)

Seul bémol pour moi, à l’instar de « madame ching » (d’un niveau bien inférieur) ou de « splendor », je n’y trouve pas le souffle de l’aventure, du frisson ludique... C’est un jeu aux mécaniques bien huilées, mais qui ne m’a emmené nulle part et ne m’a pas fait pas rêver.

J’y rejouerai donc avec plaisir, mais ne le glisserai pas dans mon aquarium.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default