Clash of Cultures
Par Christian Marcussen
Illustré par Chris Quilliams
Édité par Z-Man Games
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
240 min
Temps de partie
60,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Soyons civilisés !

9,0

Clash of Cultures est un jeu de civilisation... Quand on écrit ça, on imagine aisément du très très très gros jeu avec du matériel en veux-tu en voilà, des règles multiples et complexes avec de nombreuses exceptions et cas particuliers, des parties à rallonge et des tours de jeu extrêmement complexes et loooonnngggss !!!

Et bien là que nenni ! Les tours sont limités à 3 actions par joueur sur un ensemble de possibilités relativement large mais assez simple à appréhender. En gros vous aurez le choix entre explorer la carte, exploiter des ressources, bâtir des choses (colonies, ports, temples, forteresses, académies), créer des unités (bâtisseuses, militaires ou maritimes), développer votre arbre de connaissances pour accroître vos compétences, améliorer le bonheur de vos administrés, engager vos armées dans des combats ou tenter d'influencer les villes adverses pour en prendre le contrôle. En principe, ça s'enchaîne assez vite et de manière relativement dynamique, d'autant plus que l'aide de jeu est bien faite. Bon, évidemment, pour la longueur des tours tout dépend toujours des joueurs; mais avec un bon petit timer, je pense que vous devriez facilement résoudre ce type de problématique.

Le titre présente des originalités louables telles que le fait de découvrir les tuiles terrains au fil des déplacements des unités (comme dans un Age of Empire ou Diablo sur support vidéo-ludique). Autre point intéressant : le bonheur des habitants est pris en compte et peut être modifié volontairement à la hausse ou involontairement (par le biais d'événements) à la baisse, ce paramètre influant sur vos capacités de production par exemple... L'arbre des connaissances, quant-à-lui, est fourni et offre son lot de liberté car il n'est pas nécessaire de développer beaucoup de pré-requis pour débloquer des technologies ou compétences; on y retrouve tout ce que l'on s'attend à voir dans ce type de titre et on prend un réel plaisir à se lancer dans telle ou telle spécialisation ou tel type de régime politique pour le meilleur et le pire ! Enfin, les luttes d'influence lancées depuis vos villes pour s'accaparer les possessions adverses constituent un point essentiel et extrêmement sournois du jeu.

En fait on se rend compte assez vite que ce jeu a été conçu pour rendre le civilisation-game accessible au plus grand nombre même si la règle est au demeurant trop épaisse et se perd trop en redîtes. A mon avis, le tout aurait pu tenir sur moitié moins de pages sans problème, ce qui aurait encore joué en faveur de la simplicité de prise en main (et surtout, pourrait éviter de décourager nombre de néophytes avant même d'avoir commencé à jouer).

Si j'avais un reproche à faire concernant la mécanique ce serait à propos de tout ce qui est régit par les cartes, à savoir les objectifs secrets et les événements. Personnellement, je trouve que ces dernières sont trop déséquilibrées et peuvent facilement mettre à terre (ou au contraire, satelliser) un joueur si ce dernier choppe une mauvaise (ou bonne) série... Je sais bien que ça fait partie du fun d'un jeu de civilisation de savoir composer avec les événements impondérables et qu'il faut créer les conditions (bonheur, armée etc...) pour éviter les déconvenues mais je vous jure que parfois c'est rageant dans Clash Of Cultures parce que les cartes événements sont vraiment puissantes et les objectifs ne se valent réellement pas... J'ai réfléchis à une manière de rééquilibrer le tout : pour les événements c'est un peu dommage mais à part les supprimer, je vois pas. Personnellement, quitte à choisir je préfère encore garder cette part de folie imprévisible car ce serait dommage de s'en passer... Pour les objectifs par contre, je me dis que s'ils étaient disposés face visible dans une réserve commune plutôt qu'attribués à l'aveugle à chaque joueur, ce serait plus juste et, même, plus intense au niveau de l'enjeu...

Notez bien également que si vous souhaitez vous poutrer gentiment la gueule, Clash of Cultures comblera très difficilement vos besoins puisque l'accent est surtout mis sur les développements culturels, commerciaux etc... D'ailleurs il est plus facile et moins coûteux de s'accaparer des biens adverses avec une lutte d'influence qu'avec une lutte armée... Cet aspect ne me dérange absolument pas mais je comprends que ça puisse rebuter les fous de la baston, les voilà au moins prévenus !

Côté matos, y'a pas à dire c'est du lourd ! La boîte est grosse et bien remplie, avec plein de bâtiments différents, des plateaux "arbre de connaissance" bien réalisés, des tuiles terrains magnifiques etc... Le fait de comptabiliser ses ressources et niveaux de bonheur et de culture via une échelle graduée plutôt qu'avec des masses de jetons est une excellente idée qui permet d'économiser de la place dans la boîte et sur la table pendant la partie. Je reprocherai tout de même la finition des unités militaires franchement pas à la hauteur et le fait que l'intégralité des pièces a le même design, peu importe la civilisation jouée; franchement pour le prix c'est quand même difficilement pardonnable !!! D'ailleurs, aucune personnalisation n'est possible pour les joueurs : aucun leader, aucun pouvoir propre, aucun bonus de tour, ni même de départ n'est disponible pour stéréotyper le jeu ou même donner un sentiment d'identification à une civilisation... C'est limite scandaleux pour un jeu dont le thème est justement de développer une nation unique !

En conclusion, CoC est donc un jeu de civilisation assez plaisant, constitué de belles originalités et qui tourne avec une facilité déconcertante. Dommage que quelques imperfections soient à déplorer comme le pouvoir exagéré des événements ou le manque de personnalisation des civilisations jouées (je répète c'est un scandale !). Il n'en reste pas moins une valeur sûre pour les joueurs un minimum avertis désireux de pratiquer du civilisation-game sans prise de tête et qui ont un minimum de 3h à consacrer à ce type de réjouissance ludique !

Commentaires

Default