Gears of War : The Board Game
Ce jeu est sorti le 17 nov. 2011, et a été ajouté en base le 19 mai 2011 par Monsieur Phal

édition 2011
Par Corey Konieczka
Illustré par Edge Studio
Édité par Edge Entertainment et Fantasy Flight Games
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Solo : immersif et jouissif

J'avais rédigé un avis enthousiaste après 2 parties, couronné par un 5/5.
Après 15 parties, je n'ai qu'un regret : ne pas pouvoir augmenter encore ma note.

Le thème et l'ambiance du jeu vidéo sont parfaitement retranscrits, à la fois par le matériel somptueux, mais aussi par les règles.
Cependant, l'univers de Gears of War étant très archétypal (l'habituel triptyque au cinéma : marines, gros flingues, aliens) je ne pense pas qu'il soit nécessaire de connaitre le jeu vidéo pour trouver ses marques et apprécier le jeu.

Le matériel est vraiment beau. Les figurines sont très détaillées et ont de la gueule. Elles tiennent sans problème la comparaison avec celles de jeux de figurines type WH40k (seul petit bémol : 3 des 4 figurines joueurs se ressemblent. Mais j'ai prévu de peindre les miennes)
Les plateaux de jeu sont joliment illustrés, et ne sont pas sans rappeler ceux de Hybrid et Tannhauser.
Les cartes, nombreuses, reprennent beaucoup d'illustrations tirées de l'univers du jeu vidéo. La mise en page et l'iconographie s’intègrent parfaitement.
La traduction est impeccable. Je souligne ce point, car c'est un reproche récurrent fait à cet éditeur (Edge) et que le travail est ici bien fait.

Pour les règles, le moteur du jeu, c'est clair et fluide. On sent que le jeu a été pensé *aussi* pour des non-joueurs attirés par la licence; mais sans rogner sur les possibilités de jeu : gestions des lignes de vue et déplacements par zone, gestion des couverts, actions hors de son tour de jeu, gestion des munitions qui se focalise sur les coups d’éclats, gestion des points de vie par des cartes Action (ce qui donne une véritable dimension à l'idée de pousser son personnage au delà de ses limites et fait bien ressentir la moindre blessure quand on perd des possibilités tactiques).
Il a aussi parfois un petit quelque chose du vrai jeu d'escarmouche avec figurine; une sensation que je n'avais jamais ressenti avec un jeu de plateau (y compris Doom).
Et si le jeu est excellent à un seul marine, c'est à plusieurs que les règles prennent toutes leur ampleur et qu'on découvre que c'est un coopératif d'une richesse inégalée. Le jeu est vraiment conçu pour que les marines travaillent en équipe; là où de nombreux coopératifs se limitent à répartir des tâches aux joueurs, on a ici des tonnes d'options tactiques pour se couvrir mutuellement, avancer en escouade, relever un camarade à terre, etc..

L’Intelligence Artificielle, enfin, est remarquable. Chaque type de figurine a plusieurs comportement possibles décrits simplement sur sa carte. Elles vont parfois tenter un assaut, d'autres fois penser leur plaie, chercher un couvert, etc. Les locustes les plus dangeureux ont des "programmations" assez sophistiquées (comme se déplacer vers le locuste le plus proche pour le soigner, attaquer à distance et reculer..)
A cela s'ajoute des éléments scriptés par le scénario : génération semi-aléatoire du terrains, conditions de jeu particulière, évenements déclenchés sous certaines conditions, conditions de victoire..


Ce jeu n'est pas un jeu qui beaucoup parler de lui, me semble-t-il, et c'est extrêmement regrettable. C'est le plus beau coopératif pur et solo auquel il m'ait été donné de jouer.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default