Eollis Pirates des vents

Aucune catégorie
3 à 5
Joueurs
10 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
45,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Skies of Arcadia version plateau, ça fait rêver !

9,3
Etant un grand fan de ce dernier à sa sortie sur Dreamcast, j'ai un rapport intense avec Eollis. On sent d'ailleurs l'énorme influence du jeu vidéo tout le long. Tous les bons éléments (sauf le scénario) sont repris : l'univers des pirates de l'air pour commencer, survivants d'un monde qui a eu un sol et des mers liquides par le passé, puis recrutement de pirates particuliers avec chacun leur look, leur histoire et leurs stats, postes d'équipage nombreux et bonus de votre équipage à chaque poste, quêtes touchant aux légendes de la marine et de la piraterie, votre navire qui se nomme l'Arcadia (au cas où l'hommage ne serait pas clair), et barre de renommée à faire grimper héritée du fameux taux de fier à bras. C'est bien une adaptation, juste un poil retouchée sur l'univers et les évènements.

Ok, ça c'est fait, et le jeu en lui-même, comment il est ?

Eh bien, Eollis est très immersif, du fait de la mécanique du jeu et du matériel, exceptionnel de beauté. Rarement on a vu jeu si peaufiné. Non seulement c'est bien chiadé, mais en plus, la pâte de l'illustrateur est assez originale pour donner une identité au jeu. Les bustes lestés et pré-peints des chefs de clan sont la touche final à ce chef-d'oeuvre de design. Bon, et quel est le programme à bord de l'Arcadia ? Expéditions vers des Monstres volants trois fois comme notre navire, pirates rivaux à envoyer par le fond à coups de harpon ("Harpoon Canon !!"), galions militaires à délester de leur or, hollandais volant vraiment volant, rencontre avec des Indigènes, cité perdue d'Atlantide, tout y est pour se dépayser et vivre l’aventure, la grande, la légendaire, la vraie.
Ajouté à ça du recrutement de pirates selon 13 postes canoniques avec tous leur spécificité, des mutineries (repoussées ou non), des accidents douteux, du sabotage, des rixes de taverne qui tournent au règlement de compte, des exploit héroïques, et on y est.

Bref, pour les amoureux du jeu original, on touche à l'hommage parfait. Néanmoins, je ne mets pas 10/10. Mes raisons : il s'agit d'une adaptation moins bien fichue que le jeu Dreamcast. L'écriture de la règle est brouillonne au possible. Les impressions de cartes sont mauvaises (mes exemplaires des résumés des postes sont illisibles à ce point que j'ai dû les réimprimer depuis un fichier numérique).

Néanmoins, même avec ces petits défauts, Eollis rentre dans le panthéon de ma ludothèque. J'apprécie toutes les options possibles de jeu, et le fait que la mécanique pousse naturellement au roleplay. L'espace d'une partie, nous sommes des pirates, et rien d'autre. De beaux moments, et un putain de bon jeu.

PS : Apparemment, Edge a récemment édité Sky Traders, qui reprend le matos de base (bustes identiques, mais non-peints, plans des navires aériens, jusqu'aux pièces qui sont coulés dans le même moule), cela dit, il semble que cette mouture n'a plus rien à voir et devienne un simple jeu de négoce amputé de l'aspect roleplay du jeu original. Le tout un peu plus cher encore ...

Commentaires

Default