Ce jeu a été ajouté en base le 20 juil. 2013

édition 2013
Par Sebastian Bleasdale et Reiner Knizia
Illustré par Arnaud Demaegd et Neriac
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone
35,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

SimCity sur plateau

Prosperity fait partie des bons jeux de Knizia : sans atteindre l'excellence il est agréable à jouer. La mécanique tourne bien : l'ajout d'une tuile inconnue par tour et le décompte surprise entretient une certaine tension. Au contraire en fin de décennie il est possible de tabler sur les tuiles restantes pour préparer un futur décompte ou abaisser son écologie/énergie temporairement pour profiter de la puissance d'une tuile intéressante. C'est d'ailleurs cet aspect du jeu qui est particulièrement agréable car on sera constamment tiraillé entre maintenir ces deux paramètres dans le positif ou investir dans des tuiles puissantes au risque d'un décompte défavorable. J'ai ressenti les mêmes sensations que lorsque je jouais à SimCity 2000 il y a 20 ans - le graphisme des tuiles en étant d'ailleurs particulièrement proche - l'impression de construire sa ville en prenant des risques plus ou moins calculés.

Un bémol cependant : je trouve que l'investissement en recherche est trop peu valorisé. Atteindre le 6e niveau de recherche est très coûteux, d'autant plus que les tuiles axées sur cet aspect sont très énergivores. Pour ma part je n'ai pas atteint le 6e niveau dans mes parties mais je n'ai pour autant jamais eu de problème pour payer mes tuiles et la différence de points apportés par le décompte final ne permet pas, à mon sens, de compenser suffisamment cet investissement. Un bonus supplémentaire pour tout joueur atteignant le dernier stade du 6e niveau aurait pu améliorer cet aspect. Cela me permet également d'aborder un 2e point : la rejouablilité. Les stratégies efficaces possibles sont peu nombreuses, on peut axer plutôt sur l'écologie ou plutôt sur l'énergie, ou tenter l'équilibre entre les deux. Au final même si l'ordre d'apparition des tuiles diffère, la façon d'aborder le jeu ne changera pas beaucoup et limite la diversité des parties sur le long terme. Il aurait été intéressant de proposer une distinction entre les pays par exemple ou permettre à la recherche/capital de scorer en PV au cours de la partie (car la gestion de ces voies est moins critique que pour les deux autres).

Les plus :
- Simple et rapide à assimiler, les actions sont claires et rappelées sur le plateau, aucune confusion possible
- l'effet "SimCity"
- tourne très bien à deux

Les moins :
- le graphisme des tuiles un peu austère
- rejouabilité sur le long terme
- la voie "recherche" trop peu rentable
- les billets simple face !!! (Très loin de la qualité des billets de Dice Town par exemple...)
- pas de distinction entre les pays

En résumé Prosperity est un jeu agréable et accessible mais qui demande tout de même une certaine réflexion. La rejouablilité lui fait rater le "Très bon".
Ma note suit le système de notation de BoardGameGeek à savoir : 7.5 -> Bon jeu, je serais régulièrement enclin à y jouer et le proposer.
 Les plus

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default