Samuraï
Ce jeu est sorti le 29 oct. 2001, et a été ajouté en base le 29 oct. 2001 par Phil Goude

édition 1998
Par Reiner Knizia
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Jeux Descartes, Hans im Glück, Abacusspiele et Rio Grande Games
Distribué par Asmodée

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Shoguns, sachez chasser sans sushis !

Ne vous laissez pas abuser par son titre trompeur: Samuraï n'a de nippon que son thème artificiel, et ne ressemble en rien à un jeu guerrier. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'un jeu de placement de tuiles assez malin, dans lequel le but est d'obtenir le maximum de majorités parmi trois types de statuettes, le tout étant complété par un système de décompte astucieux, quoiqu'un peu tordu.

Beaucoup de stratégie bien sûr, mais aussi un peu de chance, puisque que comme à Genial ou Tigre & Euphrat on ne peut jouer que les tuiles que l'on pioche ; ce qui n’est après tout pas trop grave étant donné que tout le monde commence avec le même set initial. A un jeu qui aurait pu être assez froid, l’ami Reiner à eu la bonne idée d’intégrer des tuiles spéciales, qui le rendent plus dynamique, et permettent d'assister à de beaux rebondissements, sans pour autant introduire une part de chaos. Un adverse vous embête, hop, une inversion de statuettes, une combinaison de bateaux, un repêchage de tuile, et d'un coup il risque de moins faire son malin. Mais comme il y en a assez peu, des tuiles spéciales, il va s’agir de ne pas les utiliser n’importe comment.

C'est sûr que pour piquer des majorités, votre mémoire risque d'être mise à rude épreuve, vu que les statuettes gagnées sont aussitôt planquées derrière les écrans. Mais Samuraï, soutenu par un matériel de qualité (et surtout des bouddhas tout à fait ravissants !) n'en demeure pas moins un jeu extrêmement plaisant, et à la durée de partie idéale.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default