Semble plus profond et varié qu'il ne l'est réellement.

sur La Città
6,0

J'ai environ fait une cinquantaine de partie de la citta, la pluspart à 3 mais un certain nombre à 4 et quelques rares à 5.
Au début je trouvais le jeu vraiment extra avec des possibilités stratégiques vraiment variées, donc à conseiller pour les joueurs qui veulent débuter avec des jeux plus "complexes".
Mais au dela de 20/30 parties j'ai constaté que cette profondeur stratégique n'était qu'une illusion. Les deux premières années sont vraiment décisives pour le déroulement du jeu et durant les 4 dernières on ne fait que jouer tel que les rouages du jeu nous obligent à le faire vu ce que l'on a choisi pendant les 2 premiers. En gros construire à outrance des fermes, utiliser des "temps bénis" pour nourrir lorsque l'on est total à la rue en blé ; ou bien utiliser "pain et des jeux" sur "pain et des jeux" pour ne pas trop se faire piquer d'habitants à chaque tour quand on est limite en attraits et qu'on ne dispose pas d'une marge d'habitants non affectés à des constructions suffisante pour pouvoir construire de nouveaux batiments à attraits sans la menace de se les faire détruire au cours la phase de migration suivante et ainsi de se faire potentiellement doublement niquer par les adversaires qui jouent après soi. -j'espère avoir été clair ;) -

Bref, l'issue du jeu repose sur le placement initial et les deux premières années une fois que tous les joueurs ont un peu d'expérience du jeu.
Le gagnant est désigné par le hasard de l'ordre initial de placement des cités, par exemple une cité où on peut construire des carrières *2 ou une répartition inhomogène des blés *2 et *3 induit des avantages pour les joueurs qui sont en position de pouvoir les saisir en premier ou de bloquer l'adversaire qui les aura saisis précédement en se collant à sa cité de manière judicieuse; par le hasard des voeux du peuple des deux premières années qui donnent des "conditions initiales" trop avantageuses pour le développement ultérieur de certaines cités par rapport à ses voisines ; et par le hasard des cartes "hopital" qui arrivent à point nommé seulement pour certaines joueurs pendant les 4 derniers tours.

Je n'y joue plus maintenant. Néanmoins pour ceux qui sont intéressés par une variante qui diminue un peu cet aspect "hasard qui favorise de manière non homogène les joueurs", chaque année chaque joueur prend une carte action du deck sans la montrer aux autres et il peut s'il le veut la jouer à son tour comme si c'était une carte action qui lui était réservée. Le jeu redevient alors plus "fun" ;)

Commentaires

Default