Schacht et Colovini en Olympe

10,0

Magna Grecia est un jeu exceptionnel.
La visibilité tout d'abord, amplement décriée dans les avis antérieurs. De ce côté, pas de problèmes: j'ai l'édition américaine et le plateau est vert. On n'y voit donc pas que du jaune!
Le jeu à présent. L'éventail de possibilités à chaque tour est dantesque: routes... villes... routes et villes... où... depuis quel lieu... vers où... quel bénéfice à court, moyen et long terme... construire un marché chez l'adversaire... pour quel profit immédiat... pour quel profit éventuel... quand vendre... où vendre... à qui cela va-t-il profiter... faut-il sacrifier une action pour recharger sa main... avec quelles conséquences... tenter de s'attirer les faveurs des oracles... à quel prix... et c'est comme ça à chaque tour!
Mais essayons d'être plus précis. Les coûts sont lourds: chaque tuile ville placée coûte 1 point de victoire et les lucratifs marchés coûtent cher quand il s'agit de les installer chez l'adversaire. Mais tout est imbriqué bien sûr. Ainsi, l'intérêt de développer des villes par exemple, malgré le coût qu'il implique, est triple: plus compétitif pour orienter les oracles vers soi, prix des marchés plus élevé pour l'adversaire, économie de tuiles routes qui peuvent manquer en fin de partie. Autre exemple, les marchés qui ne sont pas qu'une source de profit mais également un facteur dissuasif au développement d'une ville adverse potentiellement dangereuse. Et je passe sur la vente des marchés au moment opportun, sur la fusion des villes (deux évènements étroitement liés) et sur l'effet un peu pervers sur les oracles et la valeur des marchés qu'implique l'accroissement soudain d'une agglomération. Et je ne parle même pas des subtilités, de l'importance et des conséquences de la pose de la moindre tuile largement soulignées dans les avis précédents.
Mo-nu-men-tal...
Jusqu'ici, pas une once de hasard, que des décisions lourdes d'implications. Tout cela fait presque peur... Puis vient l'idée parfois décriée de l'ordre alterné des tours de jeu. Et là, à mon sens, le jeu touche au génie.
Des plaques m'indiquent l'ordre du tour entre les joueurs et ce que chacun pourra y effectuer. Les actions seront donc les mêmes pour tous mais varieront d'un tour à l'autre (je ne pourrai placer ou récupérer le même nombre de tuiles routes et/ou villes) et l'ordre dans lequel chaque tour se jouera ne sera pas forcément le même d'un tour sur l'autre (je peux jouer premier à un tour et dernier au tour d'après). Ajoutons que l'on connait systématiquement la configuration du tour suivant ce qui permet toujours de prévoir sur deux tours. Il faut donc anticiper ses actions, savoir profiter tactiquement au moment opportun d'un avantage éventuel donné par la configuration (jouer deux fois de suite par exemple) et, au contraire, être prêt à affronter un moment difficile quand la configuration s'avère moins favorable (ne pas jouer durant quelques tours).
Disons-le tout net, Magna Grecia serait d'une froideur absolue sans ces cartes action qui apportent la petite touche d'imprévu qui pimente le jeu sans lui oter aucun contrôle et qui lèvent une nouvelle série d'interrogations que l'on tente de transformer en certitudes: Que vais-je faire ce tour-ci pour rentabiliser ma position dans le tour et optimiser les possibilités d'action offertes par la carte? Que vais-je faire ce tour-ci sachant qu'au prochain tour, je jouerai en telle position et que je n'aurai pas les mêmes possibilités d'action? Que vais-je faire ce tour-ci et connaissant la carte action du prochain tour, pour me préparer au mieux à une ultérieure éventuelle mauvaise configuration qui pourrait me mettre en difficulté?
Co-lo-sal...
Les Dieux de l'Olympe doivent bien rigoler!
Merci à Schacht et Colovini pour ce petit moment d'éternité ludique qui, au-delà de sa complexité intrinsèque, propose des règles et une mécanique somme toute simples, logiques et fluides.
Grand, grand jeu....

Pour plus de précisions sur les cartes action, voir:
//www.trictrac.net/forum/post/80add40f8fa0dc45d5971e28a5b39149e977#post-80add40f8fa0dc45d5971e28a5b39149e977

Commentaires

Default